Bal ¼ de finale : AS Douanes-Petro Luanda (65-66) : les Gabelous s’écroulent sur le fil

0
301

 L’aventure de l’As Douanes à la basketball Africa League a pris fin hier, lundi 27 mai 2024 avec la défaite subie en quart de finale devant les Angolais de Pétro Luanda (66-65).  Les Gabelous se sont écroulés en toute fin de partie coiffer au poteau à 22 secondes du gong final. Une défaite au goût de cendres pour les champions du Sénégal pour avoir dilapidé une avance de 20 points dans le décisif et dernier quart temps. 

L’As Douanes va repasser pour épingler son premier trophée à la basketball Africa League. Après des débuts prometteurs dans le match de classement et un probant succès, l’aventure s’est arrêtée hier, lundi 27 mai 2024 en quart de finale face aux Angolais du Pétro Luanda. Une défaite au goût amer pour des Gabelous au vue de la physionomie d’une rencontre largement à leur portée. Bousculée d’entrée de jeu par la formation angolaise, l’As Douanes a démarré la partie au petit trot. Plus tranchant dans le jeu intérieur, le Petro de Luanda avait pris le match à son compte en menant la course devant (5-11 ; 8e). Les Gabelous perdaient logiquement le premier quart temps sur le score de (8-13).

Défensivement plus agressifs sous la raquette, les coéquipiers de l’expérimenté joueur International Carlos Morais reste sur le même rythme et accentue la domination (10-20; 3e). La saignée continuera au tableau d’affichage (11-24; 5e). Le coach Mamadou Guèye ne tardera pas à demander le temps mort pour rectifier et remettre les choses en place.  En resserrant sa défense de zone et en assurant un peu plus les rebonds, les Gabelous trouvent plus d’allant dans le jeu. Ils ne tardent pas refaire leur retard (18-26; 9e) et de rester en contact. Harouna pointe un tir primé et permet de remettre son équipe de revenir à moins 3 points à la pause (25- 28).

Au retour sur le parquet, les Gabelous réussiront à faire vite la jonction grâce à Abdoulaye Harouna (28-28; 1er).  Avec un Jean Jacques Boissy en feu et incisif aussi bien dans le jeu de pénétration et sur les tirs primés, l’As Douanes va même se détacher. Avec une succession de paniers du meneur et scoreur sénégalais, elle creuse l’écart (36-30. 3e), (49-42 8e) avant de le porter à un pécule de 2 points (54- 52) à la fin du 3e quart temps assez équilibré. Les Gabelous restent sur le même tempo et attaque le money time avec plus d’agressivité dans les phases offensives. Ils ne tardent à corser l’addition en portant l’écart à 20 points (62-42; 3e).

Les Gabelous vont toutefois connaitre un trou d’air. Les coéquipiers de Nicolas Faust en profitent pour grignoter leur retard (62-49; 5e). Moins sereine, la formation sénégalaise flanche sur le jeu et marque le pas. L’écart fond à (62-52; 6e) avant d’être stabilisé à moins de 10 points (64-54;  7).  L’As Douanes sera toutefois incapable de gérer cette courte avance. Avec une succession de maladresses, de mauvais choix et un manque de concentration, les champions du Sénégal s’écroulent et permettent aux Luandais d’égaliser (64-64e à 30 secondes).

Une ultime perte de balle de l’expérimenté Abdoulaye Harouna à 22 secondes aura raison de l’As Douanes. Puisqu’elle va la payer cash avec un dernier panier et coiffer au poteau (65-66).

Omar DIAW

Leave a reply