Bambey /Ag constitutive de la fédération des Gpf : les populations réclament un poste de santé et une piste de production à Barry Ndondol

0
859

La Fédération des groupements de promotion féminine de Barry Ndondol a été portée sur les fonts baptismaux hier, vendredi 4 novembre, à l’issue d’une assemblée générale constitutive. Il s’agit d’une initiative du tout nouveau chef de village, Thierno Sow. Les populations ont saisi cette occasion pour réclamer un poste de santé et une piste de production pour désenclaver cette partie ouest de la commune de Ngoye.

La  localité de Barry Ndondol souffrait de beaucoup de maux. Ce qui avait poussé les populations à organiser des protestations jusqu’à la sous-préfecture de Ngoye. Certes, il y a des préoccupations qui ont été satisfaites dont on peut citer la création d’un collège d’enseignement moyen et l’accès à l’électricité pour une partie de la localité. L’assemblée constitutive de  la Fédération des groupements de promotion féminine de Barry Ndondol a été un prétexte pour étaler les difficultés que rencontre cette contrée de Ngoye. Ibrahima Fall Lampe Mbaye, professeur de culture et d’art au lycée de Khombole résident à Barry Ndondol explique : « notre  difficulté majeure reste la question de la santé. Pour accoucher, les femmes enceintes sont évacuées à Ngoye ou à Batal sur une distance de plus de 10 km. Nous  aurions aimé avoir un poste de santé digne de ce nom. En ce qui concerne l’accès à l’eau, il y a des endroits où il y a des problèmes. Il y a également des quartiers qui ne sont pas électrifiés comme Ndalane, Sorguette». Mamadou Ly, premier vice-président du Conseil départemental de Bambey d’ajouter : « nos deux principales préoccupations sont le poste de santé et la piste de production, nous avions dit à l’époque que c’est à Barry où on demande à quelqu’un son lieu de naissance, il te dit ouvertement que c’est sur une charrette». Selon lui, «le poste de santé le plus proche se trouve à 10 km». L’autre problème qu’il a souligné, c’est la piste de production. «Nous espérons qu’il y a un début de solution car le maire de Ngoye nous a affirmé que les travaux devraient bientôt commencer car l’entreprise en charge des travaux a déjà été choisie », a fait savoir Mamadou Ly. Pour Atel Faye, la présidente de la Fédération, leur objectif, c’est de booster le développement économique et social de la zone. Pour elle, il faut que l’Etat les aide en construisant un poste de santé car il y a des femmes qui continuent d’accoucher dans les domiciles. Pour rappel, la Fédération regroupe 11 groupements de promotion féminine. Le chef du service départemental du développement, Aliou Badara Badiane et sa collègue du Cadl  ont  promis un accompagnement des femmes en formation sur les modules de gestion financière et administrative.

Adama NDIAYE

 

 

Leave a reply