Bambey/concours de plaidoyer sur les violences basées sur le genre : vers la mise en place d’un pacte

0
196

Les meilleurs étudiants du concours de plaidoyer sur le genre ont été primés hier, jeudi, à la salle de la bibliothèque universitaire Alioune Diop. Il s’agit d’une initiative qui rentre dans le cadre du projet de mettre fin aux violences basées sur le genre en milieu universitaire.

La situation des violences basées sur le genre peut sévir dans les universités sans pour autant qu’on s’en compte. Elles peuvent être financières, économiques, sociales ou religieuses, selon Madame Fatou Omar Sy, coordonnatrice de la cellule genre de l’université Alioune Diop. Ainsi, un concours de plaidoyer sur les violences basées sur le genre a été organisé par la cellule genre dans le cadre du projet Mettre fin aux violences basées sur le genre en milieu universitaire. Madame Zipora Ndione, la coordonnatrice du réseau ouest africain des jeunes femmes leaders du Sénégal explique :  » Depuis la création du réseau, nous travaillons beaucoup dans la lutte contre toutes les formes de violences basées sur le genre. Nous savons que les établissements d’enseignement ne sont pas en reste avec ces phénomènes. C’est pourquoi après avoir travaillé avec plusieurs universités pour cette année, nous avons choisi l’université Gaston Berger et l’université Alioune Diop de Bambey pour dérouler les activités de ce projet. C’est l’occasion pour nous de remercier les autorités universitaires ». Et elle poursuit : « l’idée est de travailler à la prévention des violences basées sur le genre mais également à mettre en place des mécanismes efficaces qui permettent de lutter contre ces violences. Nous allons continuer le plaidoyer pour qu’il y ait des pactes de lutte contre les violences basées sur le genre dans les universités publiques du Sénégal mais aussi de les accompagner dans les dispositions institutionnelles. Nous comptons poursuivre ce partenariat ou aller vers un pacte de partenariat comme nous l’avons fait à l’UGB ».

Elle n’a pas manqué de remercier ses partenaires, le Premier féministe en action à travers l’alliance française de développement et EQPOP. Aminata Gaye, étudiante en développement durable niveau L1, a remporté le premier prix du concours de plaidoyer sur les violences basées sur le genre. Elle déclare être satisfaite. Selon elle, ce concours lui a permis de mettre en valeur ses compétences sur le plaidoyer.

Le recteur de l’Université Alioune Diop, le Pr Ibrahima Faye, a demandé à la cellule dirigée par Mme Fatou Omar Sy, socio-anthropologue et enseignante UFR santé développement durable département santé communautaire d’œuvrer pour la continuité des activités de ce genre pour le bénéfice des jeunes filles mais aussi pour le bénéfice de la cellule genre de l’université Alioune Diop. Pour la coordonnatrice de la cellule genre, il s’agit d’une volonté d’intégrer la lutte contre la violence basée sur le genre à l’université Alioune Diop.

ADAMA NDIAYE

 

Leave a reply