Bambey – taux élevé de malnutrition à Ngoye : un grenier communautaire à Ndalane pour réduire le taux d’enfants malnutris

0
336

Une séance de sensibilisation sur la création d’un «grenier communautaire de l’enfant» a réuni, hier mardi, les populations de Ndalane dans le village de Barry Ndondol. Il s’agit d’une initiative  de la Cellule nationale de lutte contre la malnutrition, à travers le PRN, Programme de renforcement de la nutrition, qui vise à renforcer le paquet de services au niveau des sites de nutrition.

La  situation de la malnutrition des enfants est préoccupante dans la commune de Ngoye. 8% des enfants souffrent de la malnutrition. Ce qui explique la création d’un «grenier communautaire  de l’enfant» dans la localité de Ndalane,   village de Barry Ndondol, dans la commune de Ngoye. Aïdara Fall, agent de développement communautaire de World Vision du Programme de renforcement de la nutrition (PRN) de Ngoye déclare : «c’est une initiative que la CNDL, Cellule nationale de lutte contre la malnutrition,  a mis en place pour renforcer le paquet de services que nous effectuons au niveau des sites de nutrition. Le grenier communautaire a pour objectif de renforcer la participation communautaire, mais aussi renforcer la dynamique de prise en charge de la malnutrition».

Et de rappeler que «la malnutrition qui sévit dans le département est beaucoup  fréquente dans la commune de Ngoye, surtout en ce qui concerne l’incidence  pondérale, mais au niveau du  taux élevé de malnutrition. La farine enrichie que nous produisons provient de chez nous. Ce sont des femmes comme nous qui l’a préparent. Tous les produits locaux qui composent cette farine  enrichie sont là. Il s’agit du mil, du niébé, de l’arachide, du ‘’bissap’’. A la fin de chaque hivernage, chaque chef de ménage donne quelques kilogrammes de ces produits ; nous  faisons le conditionnements  dans des sacs pour notre grenier».

Selon le secrétaire exécutif du CDS, Comité de développement sanitaire, de Ngoye, Ousmane Diouf, le représentant de l’ICP, Infirmier chef de poste, de Ngoye, il y a beaucoup d’enfants qui souffrent de malnutrition dans la commune de Ngoye. C’est ce qui explique, à en croire Ousmane Diouf, la formation de relais communautaires mais aussi la création d’un  grenier de l’enfant pour  lutter  contre la malnutrition.

Le secrétaire exécutif du CDS de Bambey envisage de démultiplier cette expérience dans tout le département. Les populations locales ont adhéré à cette dynamique, assure Serigne Modou Rockhya Tine, au nom  du chef de village de Barry Ndondol.

Adama NDIAYE 

 

 

Leave a reply