Barrages coupe du monde féminine : publication de la liste des 23 «lionnes» : Mame Moussa Cissé publie son groupe de performance

0
988

Après avoir survolé le tournoi UFOA, l’équipe nationale féminine du Sénégal s’est lancée vers les matchs contre le Chili et Haïti, comptant pour les barrages de la prochaine Coupe du monde féminine, prévue du 17 au 23 février, en Nouvelle-Zélande.  Avant de rallier, ce vendredi  3 février, leur site de compétition, Mame  Moussa Cissé a  rendu public, hier jeudi, la liste des 23 joueuses. Un groupe qui,  selon le sélectionneur des «Lionnes», est un mix de jeunes et de joueuses expérimentées, afin de sortir une équipe plus compétitive.

Au sortir du tournoi de l’Union des fédérations ouest-africaines chez les Dames (UFOA-A), remporté, dimanche dernier, contre le Cap-Vert, pays hôte (1-0), l’équipe nationale féminine du Sénégal va prendre, ce vendredi, la direction de la Nouvelle-Zélande, pour les deux matchs de barrages de la Coupe du monde féminine, prévus du 17 au 23 février 2023. A la veille de ce départ, Mame Moussa Cissé a dégagé la liste de 23 joueuses pour cette campagne. Un groupe qui est, selon le sélectionneur des «Lionnes» est un mix de jeunes  et de joueuses expérimentées capables d’aller chercher la qualification en Nouvelle-Zélande.

«Le Sénégal a décidé de partir quinze jours avant, pour se préparer davantage. Il reste les expatriés qui ont des matchs importants. La date FIFA commence le 13. Elles vont venir à partir de cette date.  Marème Babou, qui a été la capitaine de U-20, Adji  Ndiaye, que l’on a fait jouer contre la Sierra-Leone, n’a que 16 ans, est encore la gardienne des U-17. Coumba Sylla Mbodji, Oulimata Ndiaye sont encore dans l’équipe des U-20. On a de la jeunesse à côté des joueuses expérimentées. On va faire le mix  pour donner la meilleure image possible, la meilleure équipe  du Sénégal possible, la plus compétitive, qu’elle vienne de la France ou du Sénégal, qu’elle soit jeune ou pas», a-t-il souligné.

Avant de rappeler le travail technico tactique qui est fait avec ses protégées, en direction de la compétition. «Il  y a un an, j’avais peur de travailler avec les joueuses sur certains aspects. Tactiquement, c’était un peu difficile. Aujourd’hui, les filles ont commencé à travailler sur ce que l’on appelle une intensité des récupérations. C’est-à-dire que l’on ne permet pas à un adversaire, dès que nous perdons le ballon, de perdre  nos passes. Aujourd’hui, nous avons travaillé sur cela. La plupart des  buts que nous avons marqués, nous avons récupéré un deuxième ballon et nous avons fait un but», a-t-il noté.

A propos de ses futurs adversaires, le technicien sénégalais a aussi précisé : «Après le tirage au sort, on a vu dix matchs du Chili et Haïti. Nous avons beaucoup travaillé sur les vidéos de ces équipes-là et nous les connaissons. Beaucoup de leurs joueuses jouent dans le championnat de France. C’est vrai que l’équipe d’Haïti n’a pas participé à la dernière Coupe du monde, mais, en U-20, elle est compétitive. Donc, c’est une équipe qui a l’expérience du haut niveau. Maintenant, c’est à nous de miser sur nos forces. A chaque fois qu’on a mis de l’impact physique, à chaque fois qu’on a travaillé sur les principes que nous maîtrisons, nous avons fait la différence».

Les «Lionnes» quittent Dakar ce vendredi pour la Nouvelle -Zélande. Le Sénégal aura comme adversaire le Chili et Haïti. Dix équipes vont se disputer les troisièmes dernières places de la compétition. Les «Lionnes» vont d’abord rencontrer Haïti, le 18 février prochain. En cas de victoire, elles retrouveront le Chili, le 22 février.

Omar DIAW

 

– Voici la liste des Lionnes : 

Gardiennes : Tenning Sène,Adji Ndiaye,Thiaba Guèye Sène

Défenseures : Anta Dembèle, Salimata Ndiaye,Marème Babou, Mame Fatma Diagne, Mbayang Sow, Meta Camara, Astou Sy, Wolimata Sarr

Milieux : Jeannette Dominique Sagna, Edme Adiaw O Diagne, Bineta Korkel Seck, Safiétou Sagna, Ndèye Awa Diakhaté, Korka Fall

Attaquantes : Haby Baldé, Mama Diop, Hapsatou Malado Diallo, Coumba Sylla Mbodj ,Jeanne Coumba Niang, Nguenar Ndiaye.

Leave a reply