Basketball- assemblée générale du 13 mai prochain : un Printemps déjà agité dans le monde du ballon orange

0
627

Le basketball sénégalais va renouveler ses bases le 13 mai prochain à l’occasion de l’Assemblée générale de la Fédération sénégalaise de basketball. A quelques jours de ce rendez- vous, le printemps reste encore tendu dans le monde de la balle orange avec des positions inconciliables sur la gestion de  la discipline. Candidat à un troisième mandat à la tête de l’instance fédéral, Me Babacar Ndiaye fait face à la Convergence pour le renouveau du basket sénégalais (CRBS) et l’Union des basketteuses et basketteurs du Sénégal (UBSS). De fortes entités qui se sont dressés contre la candidature du président sortant en épinglant publiquement le net recul à tous les niveaux du basket sénégalais.

Le basketball sénégalais est entré dans une zone de turbulence  à l’approche de l’AG élective calée d’abord le 6 mai dernier et finalement reporté au 13 mai prochain.  Des assises  sont à fortes enjeux pour le basket sénégalais. S’ils n’arrivent plus à parle le même langage depuis quelques années, cette opposition s’est accentuée suite aux résultats et échecs répétitifs des sélections nationales. La  dernière fenêtre de la FIBA consacrée à la qualification en Coupe du monde et qui se déroulait en Egypte a été  un des éléments déclencheurs de la tension qui régne entre l’actuelle instance dirigeante et une bonne franges des acteurs du basketball sénégalais. Deux victoires suffisaient alors pour permettre au Sénégal de décrocher l’une des cinq places qualificatives pour le Mondial qui doit se dérouler au Japon, en Indonésie et aux Philippines en septembre prochain.

Malheureusement, les  Lions vont tomber  suite à des revers subis respectivement  devant le Soudan du Sud et la Tunisie suivie d’un succès  devant les Cameroun. La non-qualification à la Coupe du monde a grandement secoué le landerneau et suscité de  nombreuses interrogations sur le niveau du basketball sénégalais.

Cette succession de  résultats peu reluisants au plus haut niveau du basketball a fini  de susciter de vives  réactions chez nombre d’acteurs du basket dont, Baba Tandian qui reste un farouche opposant à l’équipe actuelle. L’ancien président de la FSBB, n’a pas tardé à sortir du bois pour attaquer publiquement le président Babacar Ndiaye tout en lui imputant l’échec  du tournoi qualificatif d’Alexandrie. « Dans mes rêves les plus fous, je n’ai jamais imaginé que pour cinq places attribuées à l’Afrique, le Sénégal n’en ferait pas partie. Pourtant, depuis plus de cinq ans, je ne cesse d’alerter les autorités que le basket sénégalais est en lambeaux ». Il estime que la mauvaise gestion du basket a trop duré « Me Babacar Ndiaye est un manipulateur de la pire espèce. Tout ce qu’il raconte ne tient pas la roue. Depuis plus de six ans, je l’attaque frontalement et il ne pipe mot c’est parce qu’il se reproche certaines choses. Aujourd’hui, le monde du basket a compris qu’il n’est pas le bon client pour faire émerger cette discipline. »

Un panier de reproches sur la gestion de Me Babacar Ndiaye

L’Adrénaline est encore montée lorsque la Convergence pour le renouveau du basket sénégalais (Crbs) et de l’Union des basketteuses et basketteurs du Sénégal (Unbbs)  sont montées au créneau pour demander des comptes à Me Babacar Ndiaye et son équipe.

A travers leur conférence de presse et communiqués signés conjointement,  ces deux structures ont étalé un chapelet de reproches. Membre Unbs et ancien candidat à la présidence de la Fsbb, Mathieu Faye déclaré que Babacar Ndiaye n’est plus l’homme de la situation. Aujourd’hui, l’image que renvoie le basket, n’est pas réjouissante. Ce n’est pas seulement l’équipe nationale. Les clubs ainsi que les présidents de club se plaignent de sa gestion», l’ancienne gloire et par ailleurs membre de la Commission des joueurs (Fiba-Monde). l’ancien  sélectionneur des Lions, Abdourahmane Ndiaye «Adidas» a conforté son ancien partenaire en soutenant que l’actuel président a failli à sa mission. «L’exemple du football doit nous interpeller. Ce n’est pas un problème de personne, mais un problème de projet. Nous sommes tous là pour mettre notre expérience au service du basket. On ne peut pas rester insensible à ce qui se passe. Il faut avoir l’honnêteté intellectuelle de reconnaître, de rectifier et d’aller de l’avant. Le bilan n’est pas positif, en plus d’une relation malsaine. Il faut que tout le monde soit concerné», dira-il.

Pour la CRBB un second mandat marqué du reste par un net recul du basket-ball sénégalais. Selon lui, il est ressenti  au niveau des résultats des sélections nationales, le calendrier  des championnats non maîtrisés mais aussi une gestion  nébuleuse. « Comme en 2019 Me Babacar Ndiaye ne fournit aucune pièce justificative relative aux dépenses des 140 millions des fonds COVID et n’a presque jamais présenté de bilan financier certifié par des Commissaires aux comptes inscrits au tableau de l’Ordre National des Experts Comptables, comme exigé par les textes. Tout comme il est incapable de payer les clubs, arbitres et autres acteurs du basket pour une dette qui dépasse les 50 millions »,  dénonce ledit comité. A côté de ses récriminations, l’UNBB et la CRBS reprochent le manque de fiabilité du mode d’élections et accuse la FSBB  de violer les textes (absence d’assemblée générale d’informations, de réunion de Comité directeur, entre autres  lors de cette prochaine Ag.  «Le président veut disposer d’un stock électoral. Malheureusement, il a le comité directeur à ses côtés. Tout ce qu’il apporte là-bas passe. Il ne veut pas montrer le fichier des votants parce qu’il sait bien que s’il le montre, nous détecterons les clubs fictifs»,  dénonce Pathé Keïta.

Après  le report de la date de l’AG au 13 mai prochain, la CRBS doit s’atteler à proposer un candidat pour contrer le président de la Fsbb. A la quête d’un 3e mandat et seul candidat déclaré jusqu’ici,  Me Babacar Ndiaye entend s’appuyer sur la confiance qu’il a déjà de la majorité des clubs.  Ce, après avoir affiché sa volonté de poursuivre l’aventure, d’accompagner les clubs et de réaliser de bonnes performances sur le plan international.  En poste depuis juin 2015,  le président sortant se prévaut d’avoir gagné avec le Sénégal l’Afrobasket féminin 2015,  de  deux médailles d’argent (2017, 2019) et deux médaille de bronze avec les Lions (2017 et 2021).

Omar DIAW

Leave a reply