Basketball-victorieuse de la finale coupe du senegal face a dbaloc (67-56) : l’As Ville de Dakar s’offre le doublé

0
108

L’As Ville de Dakar a réalisé le doublé (coupe-championnat) en remportant hier, dimanche 2 octobre au stadium Marius Ndiaye, la finale de la Coupe du Sénégal dotée du drapeau du président de l’Assemblée nationale. C’était aux dépens de l’équipe de Derklé basket et loisir club (DBALOC) qu’elle a dominé sur le score de (67-56). Les joueuses de la Municipalité de Dakar ont mis en avant leur expérience et leurs grands atouts défensifs pour imposer leur domination.

L’As Ville de Dakar a démontré hier, dimanche 2 octobre, sa  toute domination dans le basketball  féminin sénégalais en s’adjugeant de la Coupe du Sénégal dotée du trophée du président de l’Assemblée nationale. C’était aux dépens de l’équipe de DBALOC qu’elle a battue sur le score de 67 à 56.  Pour sa première finale, la barre a été haute pour la formation du quartier dakarois de Derklé. Surtout devant formation drivée par l’internationale Couna Ndao nettement plus lotie et plus expérimentée. Les joueuses de la municipalité ont d’entrée imposé leur jeu à leurs adversaires pour enlever  le premier quart temps avec une avance de 10 points (20-10). Dans le deuxième quart temps, les protégées du coach Libasse Faye ont pourtant trouvé quelques vertus offensives qui leur permettront de refaire une bonne partie de leur retard (22-19, 4e). Ce qui oblige le banc de l’ASVD à demander vite un temps mort.

Cette bonne séquence réussie par le pivot Fatoumata Cissokho et ses coéquipiers s’estompe. En coupant les couloirs de passes, les joueuses de la municipalité interceptent les ballons et parviennent à reprendre l’ascendant.  L’internationale et non moins Reine de la dernière saison Couna Ndao, très en verve, est dans les bons coups et permet à son équipe d’aller à la pause avec 7 points d’avance (32-25).

Avec une défense agressive et un jeu de transition rondement mené, les joueuses de la municipalité vont maintenir la cadence avant de se détacher avec une avance très nette (43-30. 6e). Dépassée et incapable de contenir le rythme imposée par cette colonne de joueuses au grand vécu, notamment Fatou Kiné Kane, Couna Ndao et autre Fatoumata Diango, l’équipe de DBALOC marque le pas. Plombée par le manque de profondeur de son banc, elle abdique.

L’ASVD va terminer la rencontre en roue libre. Après la saison écoulée, elle s’offre son deuxième doublée (Coupe-championnat) de son histoire.

Au titre des distinctions, Couna Ndao a terminé comme meilleure joueuse de la finale et meilleure marqueuse avec 22 points.

Omar DIAW

 

Leave a reply