Bassirou Diomaye Diakhar Faye veut faire de l’agriculture un “pilier essentiel” dans la quête de la souveraineté alimentaire

0
257

(APS) – Le président de la République Bassirou Diomaye Diakhar Faye a réaffirmé, samedi, l’importance qu’il compte accorder à l’agriculture afin d’en faire un pilier essentiel dans l’atteinte de la souveraineté alimentaire au Sénégal.

“Je suis un habitué de la FIARA . Il n’y a que l’année dernière que j’ai pu rater l’évènement. Je me suis toujours interrogé sur le potentiel des acteurs de l’agriculture et de la transformation qui ne demandent qu’un accompagnement soutenu de l’Etat pour faire plus”, a dit le chef de l’Etat en visitant, samedi, dans l’après-midi des stands de la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales qui se déroule du 04 au 26 Mai au Centre international du commerce extérieur au Sénégal (CICES).

Dans son allocution, il a laissé entendre que la souveraineté alimentaire constitue “une prioritaire, qui s’il est atteint, le Sénégal aurait réglée une part importante de ses problèmes”.

“Tant que nous ne parviendrons pas à cultiver nous-mêmes ce que nous consommons, et que nous dépendrons des aléas de la conjoncture internationale ou des caprices d’autres pays, nous rencontrerons des difficultés pour nous alimenter correctement”, a martelé le président de la République.

Il faisait notamment allusion à la période du covid-19, durant laquelle certains pays avaient décidé de limiter leurs exportations pour satisfaire la demande locale et les impacts que cela a eu sur certains pays notamment en Afrique.

Entre autres initiatives des nouvelles autorités du pays pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a parlé de son choix de confier le département de l’agriculture à un “spécialiste passionné et apolitique” qu’il n’a rencontré que le jour du premier conseil des ministres.

Il a aussi cité la création d’un secrétaire d’Etat chargé de l’encadrement paysan parmi les mesures qui justifient l’importance qu’il accorde à l’agriculture.

Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé une “disponibilité accrue” d’engrais pour cette année, avec notamment l’implication de l’armée pour que “les subventions et les intrants arrivent directement aux bénéficiaires, sans intermédiaires”.

Leave a reply