Bceao – politique monétaire : le taux directeur porté à 3,00%

0
496

Le Comité de politique monétaire (Cpm) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a décidé de relever de 25 points de base son principal taux directeur qui était de 2,75%. Ce relèvement porte désormais celui-ci à 3,00%, à compter du 16 mars 2023.  

Hier, mercredi 1er mars 2023, s’est tenu la réunion ordinaire du Comité de politique monétaire (Cpm) au siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), sous la présidence de son gouverneur, Jean-Claude Kassi Brou. A l’issue de cette réunion, le Cpm a décidé de relever de 25 points de base le principal taux directeur auquel la Banque Centrale (Bc) prête ses ressources aux banques, pour le porter à 3,00%, à compter du 16 mars 2023. De même, le taux d’intérêt sur le guichet de prêt marginal passe de 4,75% à 5,00%.

Cette hausse, première au compte de 2023 et la quatrième depuis juin 2022, «s’inscrit dans le cadre de la normalisation graduelle de la politique monétaire de la Banque centrale», expliquent les spécialistes en la manière de la Bceao. Selon une note, cette hausse devrait contribuer à ramener «l’inflation dans l’intervalle cible de la Banque centrale (1% à 3%) sur le moyen terme». En effet, bien que le taux d’inflation dans l’Union ait commencé à baisser, il reste encore à un «niveau élevé», constate la Bceao. L’Institut d’émission de l’Afrique de l’Ouest fait savoir que celui-ci, se situait à «6,0% en janvier 2023 après 7,0% en décembre 2022».

La baisse observée a été notamment soutenue par les bons résultats de la campagne agricole 2022/2023 ainsi que par les mesures de politique monétaire prises par la Bc et les efforts des Etats pour lutter contre la vie chère.

Toutefois, le taux d’inflation est ressorti supérieur à 7,0% en janvier 2023, dans plusieurs pays de l’Union. En outre, l’inflation sous-jacente, qui mesure l’évolution du niveau général des prix hors produits frais et énergie, s’est également maintenue à un niveau élevé de 4,7% en janvier 2023, après 4,8% en décembre 2022.

Au niveau du secteur bancaire de l’Union, la liquidité reste adéquate et devrait permettre aux banques de poursuivre le financement des économies. Au cours des mois à venir, le Cpm de la Bceao prendra, si nécessaire, les mesures idoines pour assurer la stabilité monétaire.

JEAN PIERRE MALOU  

Leave a reply