Bilan de la Covid-19 au Sénégal : Dr Marie Khémesse parle d’une « situation endémique »

0
221

Le Sénégal vit les débuts de la quatrième  vague de covid-19. La courbe épidémiologique a pris la tangente depuis la semaine 50 avec plus de 200 cas par semaine. Selon le directeur général de la Santé Publique, Docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye qui faisait hier, mercredi  29 décembre, le point sur la lutte contre la covid 19 en présence des spécialistes de la santé,  la présente année a été plus foudroyante que la précédente avec l’arrivée des variants Delta et Omicron. Toutefois, elle renseigne que le pays est dans une situation endémique d’épidémie.

Selon le directeur général de la Santé Publique, Dr Marie Khémesse Ngom  Ndiaye, le Sénégal est resté dans la ligne verte de l’Organisation mondiale de la Santé pour les pays de l’Afrique de l’Ouest pendant deux voire trois mois dans la lutte contre la pandémie pour cette troisième vague.

« Nous étions depuis près de trois mois dans les six pays dont le coronavirus est resté stable avec un nombre de cas moins importants »,  a laissé entendre Dr Marie Khémesse. Et de poursuivre : « aujourd’hui, on est logé à la 7ème position ». Ce qui l’amène à dire : « nous sommes carrément dans la 4ème vague depuis la semaine 50».  Pour cette présente vague, le variant Omicron a accéléré son arrivée.

Selon Dr Ngom Ndiaye, le pays a vécu plusieurs vagues qui ne se ressemblent pas. Si la première et la deuxième ont évolué en forme de plateau avec des montées pas très importantes, la troisième est allée  très vite. « Dans cette pandémie, la deuxième année a connu une évolution exponentielle. Les variants Delta et Omicron en sont les causes », a-t-elle déclaré.

Toujours dans cette pandémie, Dr Khemesse Ngom Ndiaye a aussi déclaré que « les régions les plus touchées demeurent toujours Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack et Saint Louis ».  Et d’ajouter : « 80% de la population sont en contact avec le virus selon une étude. L’immunité est en train de s’installer dans le pays ».

Sur la situation de la prise en charge du coronavirus, elle a avancé : « à la date du 28 décembre dernier, le Sénégal comptait 35 centres de traitement épidémiologique dans toute l’étendue du territoire nationale, 575 lits dont 106lits simples, 391 lits avec oxygène et 75 en réanimation ».

Denise ZAROUR MEDANG

Comments are closed.