Bras de fer autour du prix de la farine boulangère : les meuniers rétropédalent

0
277

Les meuniers du Sénégal qui n’étaient pas d’accord avec  la décision du gouvernement de réduire le prix de la farine boulangère de type 55  de 19 200 FCFA à 15 200 FCFA, soit une diminution de 4000 FCFA, avaient menacé de suspendre leurs activités de production de farine. Suite à la mise  en demeure du gouvernement, l’Association des meuniers industriels du Sénégal (Amis) lâche du lest et décide de  reprendre la production.

Après la décision du Conseil National de la Consommation du 21 juin 2024 de réduire le prix de la farine boulangère de type 55, de 19 200 FCFA à 15 200 FCFA, soit une diminution de 4000 FCFA, les meuniers du Sénégal à travers l’Association des meuniers industriels du Sénégal (Amis) ont décidé  de suspendre la production de farine. Ils estimaient que cette mesure survient alors que le coût moyen du blé est en constante augmentation, dépassant les 300 euros, soit plus de 196 000 francs CFA. Selon l’association, cette réalité rend difficile de réduire les coûts de production de farine.  Face à cette menace, le gouvernement du Sénégal met en demeure les meuniers  en leur  demandant de  respecter  des nouveaux tarifs sous réserve d’engager leur responsabilité. « Le gouvernement met en demeure les meuniers de poursuivre les activités de productions dans le respect des prix nouvellement arrêtés. A défaut, il prendra toutes ses responsabilités sans exclure aucune option afin d’assurer l’approvisionnement correcte du marché», avait  déclaré le ministre du Commerce et de l’industrie Serigne Guèye Diop lors d’une conférence de presse sur la baisse des prix de la farine. Aujourd’hui, les meuniers sont revenus à de meilleurs sentiments et  décident de  reprendre leurs activités de production de farine. Ils acceptent aussi de vendre désormais le sac de farine au prix arrêté par le gouvernement, ce qui viabilise  le prix de la baguette de pain à 150 francs. « Suite à la médiation du président du Conseil national du patronat du Sénégal (Cnp)  Baidy Agne et du président du Syndicat national des industriels du Sénégal Ousmane Mbaye, L’Amis a invité les entreprises concernées à reprendre leurs activité de production. L’Amis a bon espoir que cette médiation permette la prise en charge des préoccupations  de l’Etat et des meuniers industriels », a annoncé Claude Demba Diop, président de l’Amis  à travers un communiqué qui nous est parvenu hier, mardi 25 juin. L’association des meuniers industriels du Sénégal (Amis)  a  ainsi pris bonne note de la déclaration du gouvernement relative à l’homologation des prix de vente de la farine boulangère au Sénégal. L’Amis rappelle que la décision  prise par les meuniers était une invite au gouvernement à clarifier les mécanismes  de subvention afin de ne pas mettre en péril l’activité des industriels. « Les meuniers industriels du Sénégal ont toujours  été soucieux de l’amélioration du pouvoir d’achat des Sénégalais et de leur accès aux denrées de première nécessité. C’est en cela qu’ils ont toujours apporté leurs concours à la régulation des prix de denrées de première nécessité», a souligné Claude Demba Diop.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply