Brodé «pirkhe», Soie Paris, Tissu Givenchy, Bazin riche… : les femmes, aux aguets de toutes les tendances, pour la Korité

0
530

Avec le Ramadan qui tire à sa fin, tous les esprits sont penchés vers l’Aïd-El Fitr, communément appelé Korité. Cette fête marquant la fin de ce mois saint est l’occasion pour les musulmans de réaffirmer et consolider leur attachement les uns envers les autres, après 30 jours de jeûne et de repentir. Au Sénégal, cette fête, parmi les plus importantes du calendrier musulman, est aussi un moyen pour les femmes, en plus des enfants et des hommes, d’étaler leur «sagnsé» à travers des tenues traditionnelles cousues avec des tissus divers et choisis selon les tendances du moment. Pour cette année 2022, les tissus fluides (Soies Paris, fleurette, crêpes) sont plus plébiscitées ; même si certaines optent pour les intemporels (Getzner, Bazin Riche, Brodé…).

A quelques jours de la Korité, c’est la sempiternelle ambiance de veille de fête partout ou presque. Les marchés les plus populaires de Dakar, à l’instar de Zinc, Sandaga, Colobane, Petersen et Tillène accueillent des foules immenses de jour comme de nuit. S’ils sont tant préférés des acheteurs, c’est spécialement en raison des grandes quantités de tissus qui y sont acheminés, offrant une large gamme de choix à tous. De plus, les prix y sont plus accessibles, selon certains, contrairement aux autres lieux de vente.

A l’intérieur du marché Zinc (Pikine), de l’autre bord du rond-point «Tally Bou Mack», se trouve la boutique d’Ousmane, vendeur de tissu très réputé. Son commerce, d’une très grande superficie, est parsemé de rouleaux de tissus d’hommes et de femmes, rangés selon la couleur et le prix. Du métrage à la pesée, chacun s’offre son étoffe en fonction de ses gouts et de sa convenance.

«Tous les tissus n’ont pas le même poids. Ceux avec de la garniture pèsent plus lourd sur la balance, contrairement aux tissus fluides. C’est d’ailleurs pourquoi les clients préfèrent le métrage quand il s’agit de tissus garnis et le pesage pour les soies et autres», a-t-il expliqué. Quant à la tendance, il dira que le «Brodé PIRKHE» est plus vendu en ce moment car c’est «très élégant et adapté à la chaleur». Même si la Soie Paris n’est pas en reste.

De l’autre bout de la banlieue, dans le département de Keur Massar, on localise la boutique d’Ass Sylla. D’une décoration attrayante, des jeux de lumière et un panaché de tissu, les clients s’y précipitent pour dégoter la pièce rare. Seydina Omar, vendeur dans ladite boutique, exprime, d’un air peu rassuré, ses impressions.

«A peine moins de six jours nous séparent de la Korité. C’est un moment de pression pour nous les vendeurs mais également les acheteurs. La progression des ventes se fait de manière assez lente, malgré la panoplie de visiteurs. Mais, on garde quand même l’espoir que d’ici la veille ou le jour même de la Korité, les clients viendront plus en masse», espère-t-il.

De l’avis d’une cliente trouvée sur place, les tissus sont assez chers ; mais très jolis. Elle a opté pour du Bazin riche. A l’en croire, ces tissus fluides passent de mode très rapidement.

LA VENTE EN LIGNE EN VOGUE

Autre méthode de vente qui émerge en ce temps de Korité, c’est la vente en ligne. En effet, si pour certains parcourir les marchés est le moyen le plus sûr de dénicher la bonne tenue, d’autres préfèrent se saisir de leurs téléphones ou ordinateurs pour passer des commandes. Ce qui fait du E-commerce quelque chose de très adulée par ses adeptes, qui le trouve, par-dessus tout, très rentable.

Arame Diop, une vendeuse de tissu sur Whatsapp se réjouit de la bonne marche de son business. «Je reçois beaucoup de commandes en ce moment. L’un des avantages de vendre en ligne, c’est qu’on a plus de visibilité et qu’on peut expédier sa marchandise auprès de ses clients à l’étranger. Le paiement s’effectue à travers les applications de transfert d’argent, très répandues actuellement. La livraison à l’extérieur du pays se fait par GP ou DHL. Et pour mes clients au Sénégal, je m’en charge personnellement», dit-elle.

Ainsi, pour cette fête de Korité, à l’image des précédentes, les Sénégalaises n’y vont pas de main morte. Briller le soir de l’Aïd-El Fitr est une priorité. Pour cela, faudra-t-il s’assurer une belle tenue assortie d’accessoires. Mais, avant tout, se procurer le bon tissu !

Khadidiatou MENDY (Stagiaire)

Leave a reply