Burkina : un chef militaire entendu sur la tuerie de Karma

0
694

Un chef militaire ainsi qu’une trentaine d’autres personnes ont été entendus, selon le procureur militaire, le lieutenant-colonel François Yaméogo, dans le dossier concernant la tuerie du 20 avril à Karma, province du Yatenga.

Le directeur de la justice militaire a ajouté que des victimes ont aussi été entendues dans le cadre de l’enquete judiciaire.

Il s’exprimait, jeudi 4 mai 2023, lors d’une rencontre entre le gouvernement et des leaders coutumiers.

Le procureur militaire a ajouté que 136 corps ont été inhumés, à la suite du drame, avec l’autorisation du procureur près le tribunal de grande instance de Ouahigouya, en charge de l’affaire.

Il a confirmé ainsi, les informations des ressortissants de la localité. Ceux-ci avaient affirmé, la semaine dernière, avoir inhumé 136 corps. Il s’agit, selon eux, de 20 enfants, 50 femmes et 66 hommes.

Le jeudi 20 avril, des hommes en tenue militaire burkinabè ont encerclé le village de Karma, dans la province du Yatenga, et ont « tiré au hasard sur la population ».

L’Organisation des Nations unies, l’Union africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont condamné la tuerie et appelé à l’ouverture d’une enquête « indépendante et impartiale ».

Le gouvernement de Transition a a promis de tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur ce drame.

Leave a reply