Cambodge : le Metropolitan Museum of Art restitue 14 sculptures khmères

0
208

Le Cambodge a célébré, cette semaine, le retour au pays de quatorze œuvres khmères restituées par le Metropolitan Museum of Art (Met) de New York.

La ministre cambodgienne de la Culture s’est félicitée du «retour de l’âme de nos ancêtres» lors de la cérémonie organisée jeudi au Musée national du Cambodge à Phnom Penh, pour marquer cette restitution de 14 sculptures réalisées entre le IXe et le XIVe siècle, en pleine période angkorienne. Elles «reflètent les systèmes religieux hindou et bouddhiste en vigueur à cette époque», a indiqué le musée dans un communiqué cette semaine. Des moines bouddhistes ont d’ailleurs béni les pièces à l’occasion de ces célébrations. Un héritage précieux, a insisté la ministre Phoeurng Sackona, car ces œuvres d’art «portent l’âme de nos ancêtres» et ramènent avec elles «l’histoire, le respect et la connaissance». «Les pièces sont restées très, très longtemps à l’étranger, mais aujourd’hui, elles sont revenues au Cambodge, comme une bénédiction pour notre Peuple, pour la paix et la stabilité dans notre pays», a-t-elle souligné.
Parmi les œuvres restituées, le ministère cambodgien de la Culture met l’accent sur deux d’entre elles en particulier, dont certaines parties sont déjà dans les collections khmères. Dans un communiqué, le ministère se félicite du retour d’une «extraordinaire» sculpture en pierre du Xe siècle représentant la déesse Uma, de l’ancienne capitale royale de Koh Ker, dont le pied avait déjà été récupéré de son site d’origine. «Uma peut enfin être réunifiée pour retrouver toute sa splendeur en une seule et même statue», peut-on lire. La seconde pièce maîtresse est la tête en bronze du célèbre bodhisattva Avalokiteshvara, datée elle aussi du Xe siècle, considérée comme un «artefact important» extrêmement rare. «Le ministère espère vivement qu’elle sera enfin réunie avec son torse, actuellement exposé au Musée national du Cambodge.» Il est prévu que les sculptures soient restaurées avant de pouvoir être exposées. D’autant que d’autres restitutions sont attendues dans les mois à venir, pointe le Phnom Penh Post. La ministre cambodgienne de la Culture a déclaré, sans plus de détails, que le pays espérait recevoir très prochainement 50 autres objets en provenance des Etats-Unis. Le Cambodge affirme que d’autres éléments précieux se trouvent toujours au Metropolitan, ainsi que dans d’autres musées et entre les mains de collectionneurs privés. «Ces retours contribuent à la réconciliation et à la guérison du Peuple cambodgien, qui a enduré des décennies de guerre civile et énormément souffert de la tragédie du régime khmer rouge», a estimé Phoeurng Sackona.(…)
Rfi

Leave a reply