Cameroun : les graves accusations de la Fecafoot contre Brys

0
196

Quelques heures après la rencontre explosive entre Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), et le sélectionneur Marc Brys mardi matin, l’instance a publié un communiqué dans lequel elle accuse le technicien d’insultes.

Dans la note, la Fécafoot a livré ses explications sur le clash ayant éclaté mardi matin dans les locaux de son siège. Alors que Brys était convoqué pour une séance de travail par Samuel Eto’o lui-même à fleur de peau, le conseiller technique du ministre des Sports, Cyrille Tollo, présent lui aussi sans être convié, aurait eu des attitudes ayant mis le feu aux poudres. Avec ce qui s’est ensuivi, à savoir évidemment le pétage de plomb d’Eto’o.

“Des comportements inacceptables ont empêché la tenue des travaux prévus ce jour, notamment l’attitude du Conseiller Technique N°2 du Ministère des Sports et de l’Education Physique qui, non convié aux travaux, a exigé du Président de la Fédération la communication de l’ordre du jour de la réunion, instruction qu’il aurait reçue du Ministre des Sports, faute de quoi aucune réunion ne pourrait se tenir. Le Président de la Fecafoot, après avoir rappelé fermement à Monsieur Tollo qu’il n’était pas convié à ladite réunion, le Conseiller Technique N°2 du MINSEP a instruit à Monsieur Brys et ses assistants de quitter la salle”, peut-on lire.

Brys accusé d’insultes

Brys, aurait, lui, mis de l’huile sur le feu en lançant des noms d’oiseaux à Eto’o, sans que l’on sache si la Fécafoot fait référence à son ironie au moment de féliciter l’ancien attaquant sur sa carrière de “très grand joueur” ou à des injures plus graves non filmées. “Le Président de la Fecafoot a par la suite rappelé à Monsieur l’Entraîneur-Sélectionneur que son employeur utilisateur est la Fecafoot et qu’il assumerait les conséquences liées à ses manquements. Monsieur Brys avant de quitter la salle s’est lancé dans des insultes et invectives à l’endroit de Monsieur Eto’o Fils, Président de la Fecafoot, en lui rappelant que c’est lui l’Entraîneur-Sélectionneur et que ‘c’est lui qui décide’”, relate le communiqué.

Au vu de ce qui précède, la Fécafoot a conclu en annonçant la tenue d’une réunion “dans les brefs délais à l’effet de prendre des décisions qui s’imposent”. Selon les rumeurs, un staff provisoire pourrait être nommé pour encadrer les Lions Indomptables lors des deux prochaines journées des éliminatoires, contre le Cap-Vert le 6 juin et l’Angola le 11.

Afrik-foot

Leave a reply