Campagne agricole 2023-2024 : Aly Ngouille Ndiaye répartit les 100 milliards de financement

0
429

C’est finalement hier, jeudi 27 avril, à l’occasion d’un conseil interministériel consacré à la préparation de la campagne prochaine que le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Aly Ngouille Ndiaye, a détaillé la répartition des 100 milliards de F Cfa alloués au monde rural pour l’année 2023-2024. Des fonds que l’Etat a décidé de renforcer drastiquement afin d’assurer aux populations sénégalaises une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable.

La subvention des engrais, les programmes d’introduction de nouvelles cultures, la dette paysanne, la protection phytosanitaire entre autres ont été pris en compte dans la répartition du budget. Les 40% de cette manne financière soit 40 065 797 500 FCFA sont consacrés pour la subvention des engrais (180 500 Tonnes) avec 50 000 Tonnes de phosphate, contre 49 702 585 800 FCFA l’année dernière (167 265 Tonnes). 15, 747 milliards FCFA seront accordés aux espèces diverses notamment le riz, le niébé, le maïs, le sorgho, le fonio, les pastèques, le manioc et le sésame contre 12 905 250 000 FCFA pour la campagne précédente.  En outre, selon le ministre de l’Agriculture, 24, 255 milliards FCFA seront utilisés pour les semences d’arachide contre 14 412 790 000 FCFA l’année dernière. En ce qui concerne la pomme de terre, un budget prévisionnel de 9 milliards FCFA sera dégagé et 350 millions FCFA pour l’agriculture urbaine notamment le micro-jardinage. Quant aux programmes d’introduction de nouvelles cultures, ils seront dotés de 455 millions FCFA. Dans le même mouvement,  2,250 milliards FCFA sont prévus pour compenser la dette paysanne contre 1 milliard FCFA l’année dernière comme appui aux coton-culteurs. La protection phytosanitaire aura un budget de 2, 750 milliards FCFA contre 1 milliard FCFA l’année dernière. Pour l’acquisition de matériel de culture attelée, une enveloppe de 1 622 895 000 FCFA est prévue. Pour l’appui en intrants pour la culture de décrue suite aux inondations, la manne financière prévisionnelle est de 3 055 150 000 FCFA et 100 millions FCFA prévus pour l’appui conseil. A noter enfin que l’objectif global de la campagne agricole est d’assurer aux populations sénégalaises une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable, développer une meilleure résilience face aux divers aléas afin d’impulser un développement économique et social, à l’horizon 2035.

M D

 

Leave a reply