Campagne agricole 2024-2025 : Mabouba marque son terrain

0
459

Une baisse de plus de 22% du prix des engrais pour la campagne agricole 2024-2025, en plus d’une distribution gratuite de 30 mille tonnes de phosphates aux producteurs : c’est ce qu’a annoncé hier, vendredi 17 mai, le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage, Dr Mabouba Diagne, qui était en partage avec le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr). Ces résultats sont, selon lui, le fruit des mesures dynamiques que le gouvernement a décidé de prendre, en relation avec les acteurs et producteurs, pour bonifier la campagne agricole de cette année et promouvoir à terme un développement agricole durable et inclusif.

L’Etat du Sénégal est déterminé à se donner les moyens de booster ses productions agricoles et de répondre à moyen terme aux défis de la souveraineté alimentaire. C’est dans ce cadre que le gouvernement dirigé par le Premier ministre Ousmane Sonko a annoncé une batterie de mesures novatrices pour la campagne agricole 2024-2024. Parmi ces mesures, on relève l’augmentation du  budget des intrants porté à 120 milliards FCFA et désormais la distribution des semences confiée aux forces armées. C’est d’ailleurs dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage,  Mabouba Diagne, a annoncé hier, vendredi, une baisse de plus de 22% du prix des engrais pour la campagne agricole 2024-2025. Le ministre de l’Agriculture qui prenait part au Conseil d’administration du CNCR (Conseil national de concertation et de coopération des ruraux) a tenu à souligner que les efforts consentis par les autorités pour augmenter le budget de la campagne agricole ont permis non seulement de réduire les prix d’engrais de plus de 22%, mais aussi  d’augmenter la quantité de plus de 35 mille tonnes. La rencontre entre l’organisation faitière et le ministre de tutelle a d’ailleurs donné l’occasion au Dr Mabouba Diagne de se féliciter des actions dynamiques du Cncr. « Je remercie le président du Cncr et ses collaborateurs pour le rôle qu’ils ont joué dans les préparatifs et dans les dépouillements de la sélection des fournisseurs d’engrais qui nous a permis de réduire cette année le prix des engrais de plus de 22%. L’augmentation du budget des intrants  à 120 milliards de francs Cfa nous a permis non seulement de réduire les prix d’engrais mais aussi d’augmenter la quantité d’engrais de 35 mille tonnes », a fait savoir le ministre. Il  a informé dans la foulée que le gouvernement a élaboré avec le Cncr des stratégies qui ont abouti à augmenter les quantités de phosphates que nous mettons à la disposition des paysans de 35 mille tonnes. Ces 35 mille tonnes de phosphates seront distribués gratuitement aux producteurs, indique-t-il, tout en soulignant que le gouvernement a fait des efforts considérables pour soulager les charges des acteurs agricoles. « Je me permets de réitérer l’importance pour tous les Sénégalais de se mettre au travail. Notre pays importe 1070 milliards de FCfa en denrées alimentaires contre un budget de 7 mille 42 milliards », a-t-il fait remarquer. Ces chiffres montrent à suffisance, selon Dr Diagne, la nécessité d’arriver à la souveraineté alimentaire prônée par les nouvelles autorités afin de lever la dépendance du Sénégal à l’importation des produits tels que le riz, le blé, l’huile, le lait, le sucre, les fruits et légumes.

D’ailleurs, informe le ministre, le gouvernement envisage d’organiser « une journée de réflexion » avec les banques, les producteurs et les opérateurs en présence de « la Banque centrale qui joue un rôle extrêmement important dans la réglementation du système bancaire ». Et de faire savoir par suite : « Pour le financement du secteur agricole, j’ai déjà drafté la correspondance aux 30 banques du Sénégal et aux institutions de micro-finance pour organiser une journée de réflexion ». Il y sera question de voir comment « accompagner le secteur agricole », a expliqué le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage.

Pour sa part, le président du Cncr Nazirou Sall s’est réjoui du fait que le gouvernement ait associé son organisation dans le processus de sélection de fournisseurs des intrants agricoles. « Nous avons apprécié la baisse des prix des engrais à 22%, selon les années passées. Sur ce plan, le Conseil d’administration du Cncr renouvelle son engagement de continuer à apporter son accompagnement. Nous avons été d’accord avec le ministre d’apporter notre contribution sur la préparation du Conseil supérieur Agro sylvo  pastoral », soutient-il. Sur la question des jeunes et des femmes, le Cncr dit se féliciter de la décision du ministre d’octroyer un quota de semences aux femmes et de l’implication des jeunes dans la stratégie d’atteinte des objectifs de la souveraineté alimentaire. Le ministre de l’Agriculture, de la souveraineté alimentaire et  de l’élevage et les membres du Cncr ont enfin pris l’engagement de rencontrer l’ensemble des filières pour la transformation de l’agriculture sénégalaise.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply