CAN 2022: Sylvain Gbohouo suspendu pour dopage, la Fédération ivoirienne fait appel

0
113

Le gardien de but de la sélection de Côte d’Ivoire, Sylvain Gbohouo, risque de manquer la CAN au Cameroun (du 9 janvier au 6 février). Il a été suspendu de toute compétition après un contrôle antidopage positif mi-novembre. La Fédération ivoirienne de football indique à RFI, samedi 1er janvier, avoir fait appel de la sanction. L’incertitude règne et les Éléphants ne savent pas encore qui sera leur portier titulaire.

Des nuages noirs recouvrent le ciel ivoirien, à une dizaine de jours de l’entrée en lice des Éléphants dans la CAN 2022 au Cameroun face à la Guinée équatoriale, leur premier adversaire du groupe E (le 12 janvier à Japoma) avant la Sierra Leone et l’Algérie. Jeudi 30 décembre, le Wolkite City FC, club du championnat d’élite éthiopien, et la Fédération éthiopienne de football ont révélé l’information : Sylvain Gbohouo, le gardien recruté en septembre en provenance du Tout Puissant Mazembe (RDC), est suspendu de toute compétition pour dopage.

Lors d’un contrôle réalisé en novembre, des molécules de trimétazidine, une substance stimulante classée dans les produits dopants, a été détectée dans l’urine du portier ivoirien. La commission disciplinaire de la Fifa a alors décidé de suspendre Sylvain Gbohouo. Un coup dur pour la sélection ivoirienne, dont le joueur est devenu le gardien titulaire après le Mondial 2014, en lieu et place de Boubacar Barry Copa.

Beaumelle convoque un cinquième gardien

D’abord silencieuse, la Fédération ivoirienne de football (FIF) s’est exprimé, samedi 1er janvier. À Muhamed Lameen, correspondant de RFI en Côte d’Ivoire, un responsable a confirmé la suspension de Sylvain Gbohouo. Il a aussi révélé que la FIF a fait appel de ladite sanction. Le recours impliquant notamment une contre-expertise, les Éléphants espèrent que la sanction qui vise le champion d’Afrique 2015 sera suspendue, le temps qu’une décision définitive soit prise.

Dans un entretien vidéo mis en ligne sur YouTube le 1er janvier également, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle, s’est exprimé sur le cas Gbohouo depuis l’Arabie saoudite, où l’équipe A est en stage de préparation. Il a confirmé la suspension de Sylvain Gbohouo et l’appel à un cinquième gardien*, Edan Ulrich N’Drin, « jusqu’à ce qu’on ait la décision finale de la Fifa de suspendre ou de retirer la suspension de notre gardien ».

Les Ivoiriens espèrent un nouveau test

Le technicien français indique que Sylvain Gbohouo est « très touché et affecté » par cette situation. Il explique également dans quelles circonstances le portier a été suspendu : « En début d’année dernière, nous avons demandé à Sylvain de faire un examen oculaire, comme les gardiens font souvent. Il l’a fait à Abidjan. Le médecin qui l’a ausculté lui a prescrit des médicaments. Sylvain les a pris en mars, et depuis, il les a arrêtés. »

Le 16 novembre 2021, la Côte d’Ivoire a affronté le Cameroun à Douala, dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la prochaine Coupe du monde (victoire 1-0 des Lions indomptables, synonyme d’élimination pour les Éléphants). Le tirage au sort a désigné Sylvain Gbohouo pour prendre part au test antidopage.

« J’ai été informé du résultat lundi 27 décembre : il y avait des traces de molécule dans ses urines. Nous avons fourni l’ordonnance, les médecins de la Fédération ont contacté le médecin qui a fourni la preuve de l’ordonnance. Le joueur n’a plus pris de médicament depuis mars », poursuit Patrice Beaumelle.

Le sélectionneur confirme l’appel et souhaite qu’un nouveau test soit « effectué dans les plus brefs délais pour prouver qu’il n’a plus rien (dans ses urines). Et s’il n’a plus rien, j’ose espérer qu’il pourra participer à la CAN, si la Fifa retire la suspension. Si elle ne la retire pas, je pense qu’il ne pourra pas participer à la compétition. Après, je ne suis pas dans les bureaux de la Fifa et de la CAF. En tout cas, nous souhaitons, pour le joueur, pour l’équipe, pour le pays, que Sylvain puisse représenter les couleurs de la Côte d’Ivoire », conclut-il.

Le feuilleton Gbohouo trouble la préparation des Ivoiriens. Mais son fin mot ne devrait désormais plus tarder. Tout comme le début de la CAN.

* outre Edan Ulrich N’Drin (Académie de football Amadou Diallo-Djekanou/Côte d’Ivoire), les quatre autres gardiens appelés sont Sylvain Gbohouo (Wolkite City/Éthiopie), Badra Ali Sangaré (JDR Stars/Afrique du Sud), Eliezer Ira Tape (FC San Pedro/Côte d’Ivoire) et Abdoul Karim Cissé (ASEC Mimosas/Côte d’Ivoire).

(rfi.fr)

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :