Can 2024 : réaménagement des matchs éliminatoires de septembre : l’Egypte rejoint le Sénégal et interpelle la CAF !

0
230

L’idée de reprogrammer les prochaines journées des éliminatoires de la CAN 2024 fait son chemin. Après le sélectionneur, Aliou Cissé qui avait réclamé un décalage pour préparer le mondial Qatari en novembre prochain, l’Egypte vient d’en faire la demande. A travers un courrier à la Confédération africaine de football (CAF), elle est favorable à un réaménagement du calendrier surtout après le report de la CAN de 2023 en 2024 pour des raisons climatiques.

 

Le report de la CAN 2023, initialement prévue du 23 juin au 23 juillet 2023 en Côte d’Ivoire, au mois de 2024 pour raisons climatiques semble remporter l’adhésion de nombres d’équipes africaines. Après le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé,  qui avait réclamé un réaménagement du calendrier des matches qualificatifs de la CAN-2023,  c’est autour de l’Egypte d’interpeller la Confédération africaine de football. Selon le calendrier de la Confédération africaine de football (CAF), les deux journées de qualification sont programmées en septembre et les deux dernières en mars 2023. A travers un courrier envoyé à l’instance africaine, la Fédération égyptienne (EFA) veut être fixée sur le sort de sa double confrontation face au Malawi et attend une réponse à  sa requête. Pour aider les équipes qualifiées au Mondial à d’organiser des matches amicaux en vue de la Coupe du monde 2022 qui s’approche à grands pas (21 novembre-18 décembre), le sélectionneur  Aliou Cissé  avait demandé le report des éliminatoires de la CAN.

 

Le Sénégal, vainqueur de sa première CAN en février, est qualifié pour le Mondial au même titre que le Cameroun, le Ghana, le Maroc et la Tunisie. « Sinon on ne se préparera pas comme il se doit. C’est à la CAF (Confédération africaine de football) d’agir. Je pense qu’on peut trouver une solution pour décaler les éliminatoires prévus en septembre », avait-il  préconisé au lendemain du match Rwanda-Sénégal (0-1) au stade Abdoulaye Wade.  En attendant la réponse très attendue de la CAF.

Omar DIAW

Leave a reply