Can u17- Sénégal-Burkina Faso (1-1; 5tab4) : les Lionceaux arrachent une finale historique !

0
690

Le Sénégal a décroché sa qualification à la finale de la CAN U17 en remportant  la demi-finale qui l’a opposée hier, dimanche 14 mai à Annaba (Algérie), au Burkina Faso.  Bousculés dans le jeu et contraints de concéder le nul en fin de match (1-1), les Lionceaux ont pu puiser dans leurs ressources mentales pour s’imposer à l’issue de la séance des tirs au but (5-4) et s’offrir sa  première finale dans cette compétition.

L’équipe du Sénégal s’est hissée à la finale de la CAN U-17 en sortant vainqueur de la première demi-finale qui l’a opposé hier, dimanche 14 mai à Annaba, à celle du Burkina Faso. Un succès littéralement arraché par les coéquipiers d’Amara Diouf. Après le sans faute réalisé au premier tour et en quart de finale avec en prime le plein de buts (12 au total), la barre a été un plus haute face à une solide formation du Burkina Faso. Les cadets sénégalais ne tardent pas à la mesurer après quelques minutes de jeu. Présents  les duels, les cadets Etalons réussissent d’entrée à  s’imposer dans l’entrejeu et ensuite contraindre les Lionceaux à reculer et installer un bloc bas.

En multipliant les assauts, le Burkina Faso s’offre de bonnes occasions de scorer. Grâce à une défense bien regroupée autour de Serigne Fallou Diouf et à la vigilance de son gardien, les Lionceaux tiennent le coup.   Au fil des minutes, le match s’équilibre. Mal inspirés dans les phases offensives, les Lionceaux n’auront  toutefois besoin que d’une seule occasion pour décanter la situation. Suite à une belle combinaison et deux tirs repoussés le gardien Isidore Traoré, c’est  Abdou Aziz Fall qui sera en réussite. Par un tir tendu à l’extérieur de la surface, le jeune milieu de terrain va expédier le ballon au fond des filets (1-0). Le Burkina Faso  arrivera à se procurer de bonnes occasions de score, à l’image de cette longue transversale et cette tête croisée  d’Ousmane Camara qui passe  à côté des cages (43e). Le Sénégal parviendra à préserver avantage jusqu’à la fin de la première mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Lionceaux entament idéalement la rencontre avec cette faute de main concédée par le défenseur du Burkina suite à une frappe d’Alioune Ndiaye stoppée par un défenseur.

Après consultation de la VAR, l’arbitre accorde le penalty et offre au Sénégal une occasion de faire le break.  En vain. Car le capitaine Amara Diouf se chargera de  d’exécuter le penalty  sera mis en échec par le portier Isidore Traoré. C’est le tournant de la rencontre.

Bousculés au début de la  deuxième période, le Sénégal cherche un second souffle en faisant entrer  Fallou Fall à la Pape Alioune Ndiaye à la 69e minute. Les Burkinabés ne lâcheront pas prise et  installent le jeu dans la moitié de  terrain des Lionceaux.  L’entraineur Serigne Saliou Dia sera obligé de trouver une solution à la souffrance de ces joueurs et cette manque d’inspiration de ses protégés en attaques à l’image de son capitaine Amara Diouf presque transparent.  Le technicien effectue un double changement. Pierre Dorival  et Mamadou Sall entreront sur la pelouse en remplacement d’Abdou Salam Konaté et d’Omar  Sall  (79e). La donne restera la même puisque, l’adversaire burkinabé va mettre les pendules à l’heure à la 82e minute en égalisant  sur une belle frappe du jeune Emmanuel Ouédraogo. Contraints finalement aux tirs au but, les cadets sénégalais ne trembleront pas. Ils puisent sur leurs ressources mentales pour  assurer tous leurs tirs. L’échec du dernier tireur burkinabé, leur ouvre la voie du succès (1-1; 5 tab 4) et les propulse  à la finale de cette compétition qui se déroule en Algérie. Après la CAN de la sélection A, le CHAN des Locaux, la CAN U20, le Sénégal disputera pour la première fois une finale de la CAN U17.

OMAR DIAW

Leave a reply