CAN U17- Serigne Saliou Dia sélectionneur des lionceaux : « Le Sénégal ne doit pas faire moins qu’à la CAN et au CHAN »

0
844

 L’équipe nationale des moins de 17 ans du Sénégal n’entend pas faire moins que les autres sélections nationales championnes d’Afrique à la CAN  et au CHAN, lors de la prochaine Coupe d’Afrique de la catégorie prévue du 29  avril au 19 mai en Algérie. Après avoir pris connaissance de ses prochains adversaires en phase de poule,  le sélectionneur des cadets U17 Serigne Saliou Dia affiche l’ambition et n’entend pas faire moins que les autres sélections en décrochant le trophée continental et se qualifier à la prochaine  Coupe du monde.

Après 5 participations à la CAN U17 avec en prime trois médailles d’argent aux éditions de 2015 et  2017, l’équipe nationale U17 veut décrocher le titre et garnir son armoire de trophées lors de la CAN de la catégorie qui se déroulera  du 29  avril au 19 mai en Algérie.  Le sélectionneur des U17 Serigne Saliou Dia a affiché cette ambition en déclarant que ses Lionceaux n’entendent pas faire moins que les autres sélections nationales championnes d’Afrique « C’est vrai que le Sénégal reste sur deux finales perdues en 2015 et 2017. On va en compétition avec l’ambition de gagner. Le Sénégal est depuis quelque temps dans une mouvance. L’équipe A est championne d’Afrique, l’équipe locale est championne d’Afrique. Le Sénégal ne doit pas faire moins de ce qu’on a déjà fait  à la CAN et au CHAN. Ce sera important d’avoir des ambitions, d’aller pour remporter ce trophée qui va nous permettre de se qualifier du coup pour la prochaine  Coupe du monde », a-t-il déclaré au micro de Radio Sénégal.  Dans la phase de préparation, l’équipe nationale est à la recherche de sparring partners  qui correspondent au profil de ses prochains adversaires de poules. « Maintenant on connait nos adversaires. On va se préparer  tranquillement et chercher des adversaires qui ont le profil de l ‘Algérie, de la  Somalie et du Congo. Cela va permettre à nos joueurs  de savoir à quoi s’en tenir, d’avoir aussi cette notion des compétitions internationales. Il va falloir  qu’on les habitue à cela pour qu’ils  arriveront à gérer leur émotions, d’être très lucides »

Omar DIAW

Leave a reply