Casamance-opération de sécurisation dans le nord Sindian : un mort et quatre blessés dans les rangs de l’armée

0
1479

Vingt-quatre heures après le déclenchement des opérations de sécurisation dans le Nord Sindian, l’armée sénégalaise a enregistré ses premières pertes. Un soldat tué et quatre autres blessés : c’est le bilan d’intenses combats qui auraient également fait de nombreuses pertes dans les rangs rebelles. L’armée fait face à des bandes armées qui se remobilisent pour «reprendre» leur économie de guerre autour de la culture du chanvre indien.

L’armée sénégalaise qui a déclenché lundi des opérations de sécurisation enregistre les premières pertes dans ses rangs. Un soldat et quatre blessés ; c’est le bilan du côté de l’armée qui, selon nos sources, a également infligé de lourdes pertes avec des morts et blessés chez les rebelles. Toutefois, un mystère entoure le bilan du côté rebelle. Kaletiaye, ce village situé dans la zone de Djibidione a été hier, mardi, le théâtre de violents combats entre les soldats et les éléments rebelles soupçonnés d’ériger de nouvelles bases dans la zone. Après le bombardement de la zone, l’armée a lancé l’offensive pour chasser les éléments rebelles qui ont riposté vigoureusement. Les combats se sont poursuivis jusqu’à la mi-journée imprimant une vive tension dans la zone. Déterminée à nettoyer la zone de toute velléité rebelle, l’armée poursuit son offensive avec en bandoulière l’objectif « zéro base rebelle». L’intensité des tirs à l’arme lourde a plongé les populations de la zone dans la psychose. L’inquiétude va d’ailleurs crescendo dans toute cette zone qui « renoue » malheureusement avec la spirale de violence ces derniers jours. Le survol de la zone toute la matinée du mardi par l’avion de reconnaissance militaire «Rally guerrier» atteste bien de l’intensité de cette offensive de l’armée qui surveille bien la zone et qui traque le moindre mouvement suspect de rebelles.

« Chasser le naturel il revient au galop »

Cet adage, les éléments rebelles l’ont bien mis en exergue, eux qui sont revenus dans cette zone dont ils avaient pourtant complètement perdu le contrôle. Dispersés à travers les localités de la zone ou réfugiés de l’autre côté de la frontière gambienne, ces éléments armés réapparaissent « miraculeusement » dans cette partie de la zone de Djibidione. Leur capacité de riposte suscite d’ailleurs des interrogations sur leur neutralisation par l’armée sénégalaise qui reste bien dans ses bottes. Chassés, il y a quelques mois de leurs bastions démantelés, ils tentent de se remobiliser pour poursuivre leur économie de guerre qui tourne autour de la culture du chanvre indien.  A signaler que le corps du soldat tué et les blessés ont été évacués à l’hôpital de Ziguinchor. La tension est retombée dans l’après-midi mais la situation reste encore très précaire dans la zone.

IGNACE NDEYE

Leave a reply