Casamance : plus de 30 000 personnes ont effectué leur retour dans une quarantaine de villages

0
320

Dans le cadre de ses missions l’agence nationale pour la relance des activités sociales et économiques de la Casamance (ANRAC) a contribué au retour de plus de 30 000 personnes dans une quarantaine de villages, a révélé jeudi son directeur général sortant, Ansou Sané, qui lors de la cérémonie de passation de service avec son successeur, a tenu à dresser les réalisations de la structure sous sa direction.

Malgré les quelques difficultés auxquelles la structure était confrontée, l’ANRAC a réussi à retrouver toute sa viabilité et sa vocation. A en croire à son directeur général sortant, Ansou Sané, l’Agence a réalisé des performances notoires tant au point de vue interne que de ses réalisations. En effet, du point de vue réalisations, d’après Ansou Sané, « Au total, les interventions de l’ANRAC ont contribué au retour de plus de 30.000 personnes dans une quarantaine de villages dont Bissine et ses 13 villages environnants, Binjaloum, Bademe, Diaban, Djirak et des dizaines de villages de la commune de Djibanar et de Sindian. »

En ce qui la coordination au niveau de la structure, l’ex directeur de l’ANRAC déclare avoir contribué à la mise en place d’un cadre régional de coordination des interventions des acteurs en matière de déminage entre autres. « Nous avons réussi à faire en sorte que l’ANRAC assume sa vocation en la matière avec la mise en œuvre d’un processus qui nous a permis, au bout d’un an et demi de démarches, de mettre sur pied un cadre régional de coordination des interventions des acteurs en matière de déminage et de réinsertion socioéconomique », a relevé Ansou Sané, qui se targue du fait que cela « est une première dans le domaine de la coordination puisque depuis la fin du PRAESC, l’Agence a éprouvé beaucoup de difficultés à coordonner, à harmoniser les interventions des multiples acteurs qui sont sur le terrain du retour des déplacés. »

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply