CdM 2022 : la France domine le Maroc et se qualifie pour la finale

0
778

Solide et efficace, l’équipe de France a obtenu son ticket pour la finale de la Coupe du monde au Qatar, en venant à bout du Maroc (2-0). Les Bleus ont rendez-vous avec l’histoire, dimanche soir, face à l’Argentine de Lionel Messi.

Plus qu’une marche, le rêve est encore permis ! La France a résisté aux surprenants marocains (2-0), l’équipe de France s’est qualifiée pour sa seconde finale de Coupe du monde consécutive.

Théo Hernandez et Randal Kolo Muani ont inscrit les deux buts victorieux, alors que les Lions de l’Atlas n’en avaient encaissé qu’un seul depuis le début de la compétition. Sans être impressionnants, les Bleus ont réalisé une performance historique !

Pourtant, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a pour habitude lors des tournois majeurs de trouver un 11, qu’il reconduit tant qu’il lui apporte sérénité et confiance. Mais pour cette demi-finale, il a dû composer sans Adrien Rabiot et Dayot Upamecano, tous les deux malades. Au milieu, l’absence de Rabiot s’est fait ressentir alors qu’Ibrahim Konaté a totalement répondu présent en réalisant une prestation extrêmement convaincante.

Pas de round d’observation

Lors des deux derniers matchs à élimination directe, le Maroc s’était montré solide défensivement pour amener l’Espagne aux tirs au but et conserver son avantage pris face au Portugal. Mais les Bleus ont décidé de prendre le taureau par les cornes en entamant la rencontre avec beaucoup d’intensité. Sur un superbe ballon dans la profondeur de Varane pour Griezmann, les Bleus se sont montrés froids d’efficacité.

En effet, le meneur de jeu tricolore a adressé un centre qui a, après un cafouillage, revenu dans les pieds de Théo Hernandez au second poteau qui a conclu d’une belle reprise de volée (1-0, 5e). Devant au tableau d’affichage, les hommes de Didier Deschamps ont maintenu la pression pendant trente minutes, sans parvenir à faire le break. Giroud a d’abord trouvé le poteau droit de Bounou (17e), avant de voir sa frappe depuis les six mètres échouer à droite des cages marocaines (32e).

Domination marocaine

Après la bonne entame de l’équipe de France, les Lions de l’Atlas ont réagi, jusqu’à la fin de la première période. Les Bleus ont commis davantage de fautes, et le pied gauche de Ziyech a pu mettre du danger devant les buts gardés par Hugo Lloris. Heureusement, comme en quarts face à l’Angleterre, le capitaine tricolore était dans un grand soir. Il avait été parfait devant Ounahi (9e), il ne l’a pas moins été pour détourner le ciseau acrobatique de El-Yamiq sur son poteau droit (44e) et pour s’imposer dans les airs sur un coup franc plongeant (46e).

Menés, les Marocains ont eu, la maîtrise du ballon (61% de possession au total), pour la première dans cette Coupe du monde. Ainsi, les Bleus se sont regroupés autour de leur surface et ont fait bloc tous ensemble. À l’image d’un Antoine Griezmann très impliqué défensivement (neuf récupérations), qui s’est longuement positionné en sortie de surface pour apporter du soutien à Tchouaméni, Fofana et la ligne défensive tricolore.

Grâce à cela, la France a géré, sans pour autant parvenir à se créer énormément d’occasions. Mais une a suffi pour venir rassurer tout le peuple français. Entré en jeu trente secondes plus tôt, Randal Kolo Muani a assommé les Marocains en poussant le ballon au fond des filets après un slalom de Mbappé (2-0, 80e). L’ancien nantais a choisi le moment idéal pour inscrire son 1er but avec les Bleus. Ce but a été libérateur pour Didier Deschamps qui ont pu vivre une fin de match sereine.

Encore une fois, la solidité des Bleus est à mettre à l’honneur. Mais elle ne devra pas baisser, dimanche soir, pour décrocher un troisième sacre mondial. Pour cela, il faudra battre l’Argentine d’un Lionel Messi en pleine forme.

FRANCE 2 – MAROC 0

À al-Khor (Stade al-Bayt): France bat Maroc 2 à 0 (1-0).
Spectateurs : 68 294.
Arbitre : C. Ramos (MEX).
Buts : Hernandez (5e), Kolo Muani (79e).
Avertissement : pour le Maroc : Boufal (27e).
FRANCE : Lloris (cap.) – Kounde, Varane, Konaté, Hernandez – Dembélé (Kolo Muani, 79e), Tchouameni, Griezmann, Fofana, Mbappé – Giroud (Thuram, 65e). Entraîneur : Didier Deschamps.
MAROC : Bounou – Saiss (cap.) (Amallah, 21e, Ezzalzouli, 78e), Yamiq, Dari – Hakimi, Ounahi, Amrabat, Mazraoui (Attiyallah, 46e) – Ziyech, En-Nesyri (Hamdallah, 66e), Boufal (Aboukhlal, 67e). Entraîneur : Walid Régragui.

Leave a reply