« Ce qui nous empêche de gagner la Can, c’est l’absence de solidarité », Abdoulaye Sow, Vice-président de la Fsf

0
297

Présent à l’ouverture officielle du Symposium de la Ligue sénégalaise de Football Professionnel (LSFP) ce samedi à Saly, Abdoulaye Sow vice-président de la Fédération sénégalaise de Football (Fsf) a déploré le manque de solidarité entre les sportifs sénégalais. Dans une allocution tenue lors de l’ouverture du symposium organisée à Saly, le président de la Ligue sénégalaise du football amateur et par ailleurs ministre de l’Urbanisme, de l’hygiène publique et du logement, estime c’est ce manque de solidarité qui empêche au Sénégal de gagner la Can.

“Il faut être fort pour gagner. Ce qui nous empêche de gagner la Can, c’est l’absence de solidarité et beaucoup de subjectivité et d’hypocrisie. Le jour où nous serons solidaires dans les cœurs, que nous saurons que nous sommes que des êtres humains, périssables, nous gagnerons quelque chose”, a-t-il lancé suite à un vibrant hommage qu’il a rendu à Feu Joseph Marie Koto.

« Grappiller sur les 150 milliards du programme Kheuyou ndaw yi »


Abdoulaye Sow  a également invité les sportifs à saisir l’opportunité qu’offre le symposium pour avoir un document fort qui détermine les relations entre football et l’État. « Le président de la République a lancé un grand programme. Je disais au ministre des Sports que dans ce programme « Kheuyou Ndaw Yi », il n’y a pas meilleur instrument que nos clubs. Mais ce n’est pas le ministre des sports de le faire mais c’est nous du football. Au football nous avons assez de cadres. Qu’il ait un document stratégique qui soit remis à la fin de ce symposium au ministre des sports. C’est pour voir comment nous allons grappiller sur les 150 milliards, sinon ce serait un gâchis », souligne- t-il.

« Il faut un document d’orientation sur cette question et trouver une solution structurelle de nos rapports avec l’Etat. La seconde partie, ce sont les relations avec les sociétés nationales. Il n’y a pas meilleure communication que le sport », poursuit-il.

O.DIAW


Comments are closed.