Ce sera la quatrième place pour le Maroc

0
679

Battu 2-1 par la Croatie, le Maroc ne fera pas mieux qu’une quatrième place pour cette Coupe du monde 2022 déjà historique pour les Lions de l’Atlas et pour le football africain.

Loin de leur première opposition très tactique et très fermée (0-0) pour leur entrée dans la compétition, Croates et Marocains ont offert samedi 17 décembre un spectacle plus plaisant pour le match de la troisième place. L’enjeu était bien moindre qu’une place en finale et cela s’est vu dès les premières minutes de cette rencontre très ouverte.

Il n’a fallu ainsi que sept minutes à la Croatie pour ouvrir le score : sur une superbe combinaison sur coup franc, Perisic, trouvé dans la surface, dévie de la tête en arrière pour Gvardiol. Le défenseur, qui arrive lancé, place le ballon dans la lucarne droite de Yacine Bounou.  Il faudra alors juste deux minutes au Maroc pour recoller également à la suite d’un coup franc ; le défenseur Achraf Dari profite d’une déviation du Croate Majer pour ajuster sa reprise de la tête dans la surface et battre Livakovic (9e).

La Croatie avec deux attaquants

Une rencontre, qui part sur de bonnes bases offensives, encouragée sans doute par l’organisation des hommes de Zlatko Dalic qui jouent pour la première fois avec deux attaquants. La Vatreni aura ainsi de belles opportunités pour reprendre l’avantage par Kramaric de la tête (18e) et Livaja qui est devancé in-extremis par Bounou dans la surface.

Il faudra attendre juste avant la mi-temps pour voir la Croatie concrétiser sa domination par une superbe réalisation d’Orsic (42e). Le latéral droit, qui joue à gauche, profite d’une perte de balle marocaine et du décalage de Livaja pour loger le ballon au second poteau face à un Bounou impuissant. Le Maroc, qui n’avait pris qu’un but avant les demi-finales, vient d’en encaisser quatre en deux matches.

Quatrième place historique

En seconde période, malgré le sang neuf apporté par l’entrée de cinq joueurs, les Lions de l’Atlas butent sur la Croatie qui a retrouvé son organisation défensive, sur laquelle bien des équipes, à part l’Argentine, se sont cassées les dents. Youssef En-Nesyri aura bien l’occasion de remettre les pendules à l’heure, mais il perd son duel face à Livakovic (75e).

Le Maroc s’incline et finit quatrième du Mondial, mais il avait écrit l’histoire bien avant. Cette place qui consacre la première équipe africaine et du monde arabe à finir dans le dernier carré de la Coupe du monde.

RFI

Leave a reply