Célébration de l’Aid El-Kebir dimanche 16 et/ou lundi 17 juin : prémisses de deux Tabaski au Sénégal

0
4030

Dimanche 16 ou lundi 17 juin ? C’est parti pour une célébration à plusieurs vitesses de l’Aïd el-Kébir ou Tabaski 2024/1445H particulièrement dans notre pays. Alors que les membres de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) siègent ce vendredi soir, 7 juin, pour observer la nouvelle lune et déterminer la date de la Tabaski (donc lundi 17 ou mardi 18 juin, c’est selon), l’Arabie Saoudite a fixé, hier jeudi, le jour de la célébration de cette importante fête musulmane le dimanche 16 juin prochain ; soit au lendemain de la station des pèlerins au mont Arafat. Suffisant pour que les défenseurs de l’idée selon laquelle l’Aïd el-Kébir ne peut être dissocié du jour de Arafat (la Coordination des musulmans du Sénégal est ses alliés) prient le dimanche 16 juin, contrairement aux adeptes de l’observation de l’apparition de la lune au niveau local (Conacoc) qui risquent de sacrifier à cette tradition le lundi 17 juin, notamment le surlendemain de Arafat.

 

Une des deux fête musulmanes reconnues comme telle, l’Aïd al-Adha, la «fête du sacrifice», également appelée Aïd el-Kébir, «la grande fête» ou Tabaski 2024 ou 1445 Hégire (du calendrier islamique) sera célébrée entre le dimanche 16 et le lundi 17 juin, voire même le mardi 18 juin prochain. En effet, dans un communiqué rendu public avant-hier, mercredi 5 juin 2024, la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) a annoncé qu’elle va siéger à la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) ce vendredi soir, 7 juin, correspondant au 29 Dhu al-Qada, la «nuit du doute», pour observer l’apparition de la nouvelle lune. Ce qui laisse entrevoir que la Tabaski 2024 sera fêtée par une grande majorité des musulmans sénégalais le lundi 17 juin prochain, si le croissant lunaire venait à être aperçu quelque part dans le pays ce vendredi soir. Sinon, ce sera mardi 18 juin.

Contrairement au Sénégal, dans beaucoup d’autres pays, surtout des pays arabes et européens qui ont intégré le calcul astronomique dans leur méthode de détermination du début et de la fin des mois lunaires, en plus de l’observation à l’œil nu, notamment de l’Arabie Saoudite, c’était hier jeudi 6 juin la «nuit du doute». D’ailleurs, l’Arabie Saoudite a annoncé, hier jeudi, que le mois de Dhul-Hijjah va débuter ce vendredi 7 juin. La Cour suprême saoudienne a en effet fait savoir que le croissant lunaire a pu être observé, hier jeudi soir. Par conséquent, l’Aïd al-Adha sera ainsi célébré le dimanche 16 juin prochain dans le royaume saoudien, soit au lendemain du jour d’Arafat, prévu le samedi 15 juin.

DIVERGENCE SUR LE RAPPORT ENTRE STATION D’ARAFAT PENDANT LE HAJJ  ET TABASKI

 

L’Aïd el-Kébir est célébré le 10e jour de Dhu al-Hijjah, le dernier mois du calendrier islamique, le mois du Hajj. Ainsi sa date exacte est déterminée suite à l’observation ou non du croissant lunaire la «nuit du doute» c’est-à-dire le 29e jour du mois précédent (Dhu al-Qada), donc hier jeudi dans certains pays et aujourd’hui vendredi soir, 7 juin, dans d’autres comme le Sénégal… C’est l’une des célébrations les plus importantes pour les musulmans honorée en période du Hajj, le pèlerinage à La Mecque marquant le cinquième pilier de l’Islam. Cette fête qui commémore le sacrifice du Prophète Ibrahim (AS – le sacrifice de son fils Ismaïl en signe d’obéissance à Allah, SWT), est déterminée par le calendrier lunaire.

Seulement, correspondant à la période du pèlerinage aux lieux saints de l’Islam, de nos jours, de plus en plus, dans le monde entier, les musulmans s’accordent avec l’Arabie Saoudite sur la date de la Tabaski, fixée en fonction du jour de la station (obligatoire pour tous les pèlerins) au mont Arafat. Précisément, le lendemain de la station de Arafat, conformément à une Sunnah du Prophète Mohammed (PSL) qui voudrait que l’Aïd al-Adha suive le jour d’Arafat, qui est le point culminant du pèlerinage à La Mecque, l’un des cinq piliers de l’Islam, même si cette fête dure trois jours. C’est le cas d’une bonne partie de la communauté musulmane Sénégalais dont la Coordination des musulmans du Sénégal. Ce qui fait que l’on s’achemine, à nouveau, vers la célébration de la Tabaski à vitesses de la Tabaski 2024.

Les festivités de l’Aïd débutent ainsi le lendemain de Arafat, pour marquer le sacrifice d’Ibrahim, un acte de foi et d’obéissance envers Dieu (SWT). Et cette année 1445H/2024, le pèlerinage à la Mecque devrait se dérouler du 14 au 19 juin, avec la date du samedi 15 juin jour de la station de Arafat. Un mont où tous les pèlerins sans exception, y compris ceux malades et hospitalisés dans des hôpitaux saoudiens qui sont convoyés sur place (même par ambulance), se tiennent le temps d’une journée, du lever au coucher du soleil, pour adorer Dieu, lui implorer son pardon et formuler tous les bonnes prières possibles et méditer.

I.DIALLO

Leave a reply