«C’est à l’Afrique de choisir son modèle de développement à elle», Chrysoula Zacharopoulou, Eurodéputée Renew

0
276

«Renouveler le partenariat entre l’Europe et l’Afrique». Tel est le défi du Sommet Union européenne et Union africaine de deux jours, ouvert ce jour à Bruxelles (Belgique). A cet événement, la députée européenne, membre du groupe centriste et libéral Renew reste convaincu que le moment est venu pour que « les deux continents tiennent un discours de vérité, de franchise et de transparence, en assumant chacun ses responsabilités. C’est à l’Afrique de choisir son modèle de développement pour ses populations et non le contraire ».

Sous ce rapport, dira-t-elle : « Nous devons être conscients que l’Europe n’est plus le principal interlocuteur de l’Afrique ».

Convaincue que l’Europe doit changer d’approche de partenariat, elle conseille ceci : « Si nous voulons continuer à avoir cette relation privilégiée avec elle, nous devons changer de méthode : Flexibilité, rapidité, efficacité ». Pour y arriver, elle préconise celui-ci : « Voici comment utiliser nos instruments de financement pour soutenir les solutions africaines ».

Et c’est aussi à l’Afrique, poursuit-elle encore « de formuler ses demandes, de proposer ses solutions et surtout, de choisir le modèle de développement qu’elle veut pour sa population ». Mme la députée Renew de déconseiller les dirigeants européens : « La brutalité, la prédation, le néocolonialisme, les méthodes utilisées par certains partenaires de l’Afrique ne sont pas les nôtres. Ce ne sont pas les valeurs de l’Europe du 21ème siècle ».

Soucieuse et respectueuse de bâtir des relations humaines de qualité, dit ceci : « Nous proposons de bâtir ensemble : un partenariat centré sur les relations humaines, un espace de paix, de prospérité pour nos populations, un espace géostratégique euro-africain qui pèse de tout son poids sur la scène internationale ». Un partenariat mutuellement bénéfique et respectueux de chacun. Enfin, conclut-elle : « Le sommet sera l’occasion de changer à la fois de narratif et de méthode. Nous devons la saisir ».

JEAN PIERRE MALOU   

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :