CHAN Algérie 2023- retour a la compétition de l’équipe nationale du Sénégal : les chances des Lions passées à la loupe

0
1458

Absent depuis 11 ans, le Sénégal signe son retour au championnat d’Afrique des nations qui  se jouera du 13 janvier au 4 février prochain.  Malgré le départ de nombre de ses cadres, le sélectionneur national Pape Thiaw dispose d’un groupe compétitif. Mais est-il assez armé pour s’imposer sur la scène africaine ? Interpellés, des observateurs et techniciens passent à la loupe le groupe et évaluent les chances des Lions dans cette compétition réservée exclusivement aux joueurs évoluant dans les championnats locaux.

 

ANSOU DIEDHIOU, ENTRAINEUR DU CASA SPORT

« Il est très difficile de placer le Sénégal parmi les vainqueurs »

Il est très difficile de placer le Sénégal parmi les vainqueurs après 11 ans d’absence. Certes l’équipe nationale A est championne d’Afrique mais il y a un écart entre les deux équipes même s’il ne faut pas minimiser les qualités de nos joueurs locaux qui sont d’un très bon niveau.  Il y a du talent chez nos locaux et je reste persuadé que le sélectionneur parviendra à tirer le meilleur de chacun d’entre eux pour faire mieux que lors des précédentes éditions auxquelles le Sénégal a pris part ».

 

MALICK DAFF, ENTRAINEUR DU SENEGAL U20

« C’est difficile de dire si le Sénégal va remporter le tournoi »

« C’est d’abord une grande satisfaction pour les acteurs du football local. A côté des interclubs, le CHAN est la grande vitrine du football local en Afrique. C’est important pour le Sénégal d’y participer car cette absence de 11 ans devenait longue. Cette qualification est le fruit de la continuité dans la stabilité car plusieurs cadres de l’équipe ont fait le pari de rester dans le championnat local ou encore de retarder leur départ pour d’autres championnats afin de participer aux qualifications. Cet acte avait manqué aux équipes précédentes où le staff technique perdait plusieurs éléments importants au cours des éliminatoires. Il y a 2 ans, cette stabilité a servi à des équipes comme le Jaraaf et le Teungueth FC en leur permettant de se qualifier dans les compétitions interclubs. Cependant, c’est difficile de dire si le Sénégal va remporter le tournoi. Tout le mal que l’on souhaite à cette équipe, c’est d’aller au bout de la compétition. Mais seule la compétition pourra déterminer qui sera le vainqueur de ce tournoi ».

 

NGAGNE DEMBA GUEYE, ENTRAINEUR AS PIKINE

« Je ne pense pas que le Sénégal peut remporter cette trophée».

«C’est déjà une belle performance de retourner à cette compétition. Cela montre l’évolution de notre championnat local depuis quelques années. Maintenant, il faut saisir cette opportunité de se frotter aux meilleures équipes d’Afrique. C’est vrai que Pape Thiaw aura quelques absences de taille avec les départs de Bouly Junior Sambou, Albert Diène, Lamine  Corréa. Mais il a eu tant que bien mal le temps de se préparer et d’avoir d’autres éléments compétitifs. Je ne pense pas que le  Sénégal peut remporter ce trophée au vu du niveau des autres pays qui ont des clubs qui sont régulièrement présents dans les grands rendez-vous.  Il faut s’attendre  à des surprises comme dans chaque tournoi international ».

 

HUBERT MBENGUE, DIRECTEUR PUB QUOTIDIEN SPORTIF « RECORD »

« L’entraineur n’a pas tous les atouts en main»

«Le sempiternel problème de la sélection locale nationale, c’est également celui de nos clubs qui doivent aller en compétitions africaines : le départ massif des meilleurs joueurs voire des joueurs juste moyens durant les intersaisons. L’équipe nationale locale, par exemple, a vu ses deux meilleurs buteurs de la défunte saison notamment Bouly Junior Sambou du Jaraaf et Ngagne  Fall de Génération foot partir au Maroc. On peut citer d’autres joueurs qui étaient en sélection nationale locale et qui se sont exilés. Si bien que l’entraineur national local est en train de reconstituer un groupe sachant que ses joueurs peuvent partir à tout moment. Quand on sait que le CHAN est réservé qu’aux joueurs évoluant dans le championnat de leurs pays respectifs, on se rend compte que ce n’est pas évident. L’entraineur  n’a pas tous les atouts en main. Au regard du niveau des joutes, avec comme baromètre de l’édition 2021 jouée au Cameroun et remportée par le Maroc,  je ne vois pas le Sénégal remporter le CHAN surtout après avoir manqué 4 éditions. Il faut également savoir que notre championnat n’est pas comme ceux des pays du Maghreb, de la Rd Congo, de la Tanzanie ou de l’Afrique du sud ».

AWA SENE (STAGIAIRE)

Leave a reply