Claudia Sheinbaum donnée largement victorieuse de la présidentielle au Mexique

0
435

La candidate de la gauche au pouvoir et ex-maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, a largement remporté l’élection présidentielle au Mexique, d’après une première enquête sortie des urnes relayée par des grands médias. Elle devancerait largement sa principale adversaire de centre droit Xochitl Galvez en attendant la publication des résultats définitifs.

L’enquête sortie des urnes a été diffusée après la fermeture des derniers bureaux de vote sur la côte Pacifique à 19h00 heure de Mexico (01h00 GMT). Si les tendances se confirment, Claudia Sheinbaum devrait célébrer sa victoire en soirée sur la grande place centrale du Zocalo, sous les fenêtres du Palais national, siège de la présidence.

Scientifique de 61 ans, l’ex-maire de Mexico prendrait le 1er octobre le relais de son mentor en politique, le président sortant Andres Manuel Lopez Obrador, pour un mandat de six ans jusqu’en 2030. Elle deviendrait la première femme présidente dans l’histoire d’un pays qui a enregistré en 2023 une moyenne de dix assassinats de femmes par jour, d’après les chiffres de l’ONU. Au total, 70% des Mexicaines de plus de 15 ans ont fait l’expérience de la violence au moins une fois dans leur vie, de même source.

Portée par la popularité d’AMLO

En votant à Mexico, Claudia Sheinbaum a salué un « jour historique ». Elle a confié qu’elle n’avait pas voté pour elle-même à la présidentielle, mais pour une pionnière de la gauche mexicaine, Ifigenia Martinez, 93 ans, en hommage à sa lutte. Petite-fille de juifs ayant fui le nazisme et la misère en Lituanie et en Bulgarie, Claudia Sheinbaum est portée par la popularité du président sortant, qui termine son mandat avec 66% d’opinions favorables. Elle a pu également s’appuyer sur l’ancrage du parti au pouvoir Morena, qui a conquis en dix ans d’existence avec ses alliés la présidence, la majorité parlementaire, ainsi qu’une vingtaine des 32 États.

Dans un message juste après la fermeture de tous les bureaux de vote, Xochitl Galvez a mis en garde ses partisans contre « l’autoritarisme » du pouvoir en place, ajoutant : « Ils sont capables de tout ».

Au total, 98,3 millions d’électeurs étaient inscrits sur les listes électorales. Les Mexicains votaient également pour le Congrès et le Sénat, les gouverneurs dans neuf des 32 États, des députés locaux et des maires. De Tijuana à Mexico en passant par Guadalajara, la journée a été marquée par de longues files d’attente devant les bureaux de vote sous un soleil de plomb, d’après des photographes de l’AFP.

« Cela a été émouvant de voir les longues files d’attente de citoyens attendant des heures sous le soleil pour voter ». C’est ce qu’a souligné la candidate de l’opposition Galvez. « Moi-même, j’ai fait la queue trois heures dans mon bureau de vote pour pouvoir voter ».

Leave a reply