Commandement des armées : le général Mbaye Cissé s’engage à maintenir vivace le flambeau

0
714

La cérémonie de prise de commandement du général de corps d’armée Mbaye Cissé s’est déroulé ce mardi 25 avril 2023, au quartier Dial Diop. Tenue sous la présidence du ministre des forces armées, Me Sidiki Kaba, en présence de beaucoup d’invités, de personnalités, notamment du corps diplomatique, cette cérémonie offre au nouveau Chef d’état-major général des Armées l’opportunité, au lendemain de sa nomination, de décliner son Ordre du jour n°1 dans lequel il indique les axes majeurs autour desquels il va exercer son commandement.Et, en priorité, le général Cissé entend maintenir vivace le flambeau.

A peine installé officiellement à la tête des armées sénégalaise, le nouveau Chef d’état-major général des armées dévoile déjà ses nouveaux chantiers : « Je voudrais d’emblée vous assurer, que toute mon énergie sera consacré à ma mission, pour donner corps à la volonté maintes fois exprimée du chef suprême des armées, de doter notre pays d’un outil de défense performant, en phase avec les défis sécuritaire multiformes qui interpellent les nations en marche comme la nôtre…», a assuré dans son ordre du jour, le général de Corps d’armée Mbaye Cissé, chef d’état-major général des armées (CEMGA).

D’après lui, « Les armées se sont forgé un renom que nous devons à la longue lignée des chefs militaires qui ont  su bâtir, avec courage et abnégation, un outil de défense crédible et respecté ».

C’est ainsi s’engage-t-il, « Il me revient à présent l’insigne honneur et le redoutable privilège de porter cet héritage, en maintenant vivace le flambeau pour rejoindre le cycle des transformations positives dans lequel notre institution s’est engagée depuis maintenant plus d’une décennie ».

Ainsi dans la perspective de préservation des conditions de stabilité nécessaire à la poursuite des projets de développement, le général Cissé se fixe comme ambition d’œuvrer à la consolidation d’une armée, prête à circonscrire les menaces intérieures et extérieur « (…) mon ambition est d’œuvrer, en permanence, à la consolidation d’une armée, prête à l’emploi par son organisation et son sens de l’anticipation, réactive par sa flexibilité et son aptitude à circonscrire les menaces intérieures comme extérieures… »

S’agissant des activités opérationnelles, occasionnant des gains encourageants engrangés ces dernières années, au sud du pays, le CEMGA assure : « la sécurisation effective et totale du sanctuaire national restera notre credo pour retrouver définitivement la paix, et participer au retour à une vie normale des populations longuement éprouvées. Dans l’intervalle, la traque de l’économie criminelle du bois et de la drogue y sera menée sans répit, tout en envisageant un décentrement opérationnel rapide vers d’autres zones potentielles d’intervention. »

Par ailleurs, face aux sirènes de ‘’l’incertitude et du chaos’’, à ‘’l’exposition médiatique débridée’’ dans les réseaux sociaux, il dira à ses camarades « opposons notre éthique de soldat, c’est-à-dire la discipline, notre piédestal le plus sûr; opposons la discrétion, le devoir de réserve, la solidarité et surtout la confiance absolue en la hiérarchie. »

Sous ce rapport, « J’engage donc tous les échelons de commandement à veiller scrupuleusement aux exigences de notre sacerdoce, tout en cultivant au quotidien, le culte du travail bien fait, l’équité, le mérite, le respect mutuel, l’enthousiasme et la saine camaraderie, valeurs qui fondent notre identité de soldat et, à ce titre, doivent demeurer des points de vigilance pour chacun et pour tous », déclare-t-il.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply