Compagnonnage entre Abdoulaye Balde et Benno : les femmes de l’Ucs prônent le divorce

0
353

Le mouvement national des femmes de l’Union Centriste du Sénégal (Ucs) prônent la fin de compagnonnage entre leur parti et la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar. Dans une déclaration rendue publique hier, dimanche 25 septembre, Mme Awa Ndour NIANE, responsable nationale des femmes de l’UCS dénonce « la mise à l’écart de l’Ucs de toutes les instances de décision octroyées aux membres de la coalition de la grande majorité ».

Va-t-on vers la fin du compagnonnage entre l’Union Centriste du Sénégal (UCS) et la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar ? La question mérite d’être posée car quelques jours après la sortie du porte-parole de l’Union Centriste du Sénégal, refusant le poste de président de la Commission de la défense et de sécurité à l’Assemblée nationale octroyé à au leader du parti, l’ex-maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, c’est au tour de la présidente du Mouvement des femmes de l’Ucs, Mme Awa Ndour NIANE, d’élever la voix pour « affirmer avec vigueur que le compagnonnage avec le Benno Bok Yaakaar n’est pas du tout favorable à l’UCS ». Dans une déclaration rendue publique hier, dimanche 25 septembre, elle dénonce « la mise à l’écart de l’Ucs de toutes les instances de décision octroyées aux membres de la coalition de la grande majorité » depuis décembre 2018, date à laquelle le Président Dr Abdoulaye BALDÉ et son parti sont dans la coalition BBY.

« Malgré les gros efforts fournis à travers tout le pays, à l’occasion de toutes les campagnes électorales passées, ni le responsable moral du parti, en l’occurrence Dr Abdoulaye BALDÉ, ni aucun autre militant, n’ont bénéficié d’une quelconque nomination à un poste de responsabilité, comme si l’UCS, qui pourtant regorge de personnes très compétentes, n’avait rien à apporter », déplore la responsable nationale des femmes de l’UCS. Selon elle, le « traitement réservé au Président Abdoulaye Balde, lors de la formation du dernier gouvernement et l’installation du Bureau de l’Assemblée nationale prouvent à suffisance qu’il est grand temps de reconsidérer ce compagnonnage qui risque d’enterrer l’UCS ». Mme Awa Ndour NIANE a déclaré que le « Mouvement national des femmes de l’UCS reste fortement mobilisé derrière le Pdt Abdoulaye Baldé et l’invite à quitter immédiatement BBY, si rien de juste n’est fait pour corriger cette anomalie ».

Nando Cabral Gomis

 

Leave a reply