Concert de casseroles- Acte 2 : Sonko remet ça pour demain

0
264
Concert de casseroles- Acte 2 : Sonko remet ça pour demain jeudi 30 juin

Yewwi Askan Wi entend remettre ça. Après leur manifestation avortée de ce jour, mercredi 29 juin 2022, les leaders de la coalition appellent à l’acte 2 de concert de casseroles demain, jeudi 30 juin 2022, à partir de 20 H pour une bonne trentaine (30) de minutes. En conférence de presse ce jour, Ousmane Sonko précise par ailleurs que le choix de cette stratégie ne veut pas dire qu’ils abandonnent les autres moyens de luttes.

Yewwi Askan Wi a trouvé un autre moyen de lutte. Après leur manifestation interdite, Ousmane Sonko et Cie estiment que le meilleur moyen de sonder la popularité de Macky Sall, c’est d’appeler les sénégalais à un référendum et ce référendum n’est rien d’autre que l’organisation d’un concert de casserole.

« Le moyen d’expression pour ce référendum ce n’est pas d’aller voter, c’est le concert de casserole et de Klaxon auquel nous convions tous les sénégalais demain à partir de 20h. cette fois-ci non pas pour dix (10) minutes, mais plutôt pour trente (30) minutes. Nous voulons que ce soit le triple de ce qui a été fait la dernière fois. Tout le monde a vu ce qui s’est passé la dernière fois mais cela ne nous suffit pas. Nous voulons que vous tripliez », a annoncé Ousmane Sonko, en conférence de presse ce mercredi.

La confrontation différée

Cependant, le leader de Pastef apporte une précision pour ceux qui tenteraient de croire qu’ils ont abandonné les autres moyens de luttes. « Je veux dire également que ce n’est pas parce que nous avons opté pour ce moyen, que nous avons abandonné les autres moyens. Je veux dire aux sénégalais et aux africains que la confrontation avec Macky sall est inéluctable. Mais nous ne laisserons pas Macky Sall choisir le terrain et le moment. C’est ça qu’il veut. Toutes les provocations qu’il est en train de faire c’est pour nous amener à déclencher les hostilités toute suite et maintenant. Et c’est pourquoi nous disons tactiquement, nous ne déclenchons pas toute suite », déclare-t-il.

Ousmane Goudiaby (stagiaire)

Leave a reply