Concert de casseroles, blocage des salaires à la ville de Dakar, arrestation du maire de Sangalkam : les arguments d’Oumar Guèye

0
140

Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Oumar Guèye s’est prononcé sur le concert de casseroles initié par le président du parti Pastef, Ousmane Sonko.

«Cela a été initié par une opposition qui a pensé que cela est une forme d’expression mais force est de constater également qu’après avoir échoué lamentablement en termes de mobilisation pour demander aux populations de sortir massivement à inventer ce système pour s’amuser. Ce n’est pas une désobéissance civile mais nous allons analyser… Ce n’est pas une désobéissance civile», a déclaré Oumar Guèye. S’exprimant lors de la conférence de presse dénommée «Gouvernement face à la presse», il a démenti le blocage des salaires de certains travailleurs de la ville de Dakar annoncé par le maire Barthélémy Dias par l’Etat.

Interpellé sur la question par les journalistes, il répond : « Non, il n’y a aucun blocage en ce qui concerne les salaires mais rappelons-nous également que le principe de la libre administration des collectivités territoriales est un principe encadré. Pour le cas d’espèce, il y a l’organigramme type des collectivités territoriales qui indique clairement comment on doit recruter. Alors si on recrute en dehors de cet organigramme type, oui je le dis ici de manière claire, aucun inspecteur du travail ne va viser ce contrat. Aucun percepteur municipal ne va procéder au paiement. C’est ça la réalité mais ça ne s’applique pas spécifiquement à une collectivité territoriale donnée mais ça s’applique à toutes les collectivités territoriales».

Accusé d’être derrière l’arrestation du maire de Sangalkam de la coalition «Yewwi Askan Wi» qui a été libéré par la suite dans le cadre d’une affaire de foncier, Oumar Guèye a aussi nié. «Pour ceux qui me connaissent, je ne suis pas dans ça. Je suis dans des missions qui me sont confiées et je ferais tout mon possible étant très lié à cette zone pour l’aider à se développer au plan économique, social et culturel», a laissé entendre l’ancien maire de Sangalkam.

Marème DJIGO

Leave a reply