Concomitance des locales et de la Can 2022 : Matar Ba, Augustin et cie dos au mur

0
163

A peine désignés candidats de la majorité présidentielle aux prochaines élections municipales et départementales du 23 janvier, le ministre Matar Ba, son collègue Abdoulaye Sow, Seydou Sané président du Casa Sport, probablement Me Augustin Senghor et autre Mouhamed Djibril Wade font déjà face à un dilemme cornélien. En effet, la coïncidence du calendrier de ces élections avec celui de la Coupe d’Afrique des nations prévue au Cameroun du 9 janvier au 06 février prochain met dos au mur ces personnalités qui devront choisir entre la Can ou rester au Sénégal pour leur campagne électorale.  

Décidément, les élections municipales et départementales du 23 janvier prochain seront tout sauf une partie de plaisir pour le ministre des Sports et maire de Fatick, Matar Ba, son collègue Abdoulaye Sow, Seydou Sané, président du Casa sport. A peine désignés respectivement par le chef de l’État candidats de la coalition majoritaire dans les communes de Fatick, Kaffrine et  Conseil départemental de Ziguinchor à ce scrutin devant consacrer le renouvellement du mandat des élus locaux pour les trois premiers cités, voilà qu’un nouveau défi et pas des moindres se dresse encore devant eux.

Il s’agit du défi lié à la coïncidence du calendrier de ces élections avec celui de la Coupe d’Afrique des nations prévue au Cameroun du 9 janvier au 06 février prochain. Désignés porte- étendard de la majorité, ces personnalités qui occupent également de hautes fonctions au niveau de la Fédération sénégalaise de football devront choisir entre rester au Sénégal pour battre campagne électorale pour leur élection ou accompagner l’équipe nationale au Cameroun lors de ce grand rendez-vous du football africain.

Il en sera également ainsi pour Me Augustin Senghor, maire sortant de la commune de Gorée, président de la Fédération sénégalaise de football et Premier vice-président de la Confédération africaine de football (Caf), comme Mouhamed Djibril Wade, maire de la Commune de Biscuiterie et président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) même si les deux n’ont pas encore officialisé leur candidature à leur succession. Aujourd’hui, la question est de savoir quel mandat ces autorités vont choisir d’honorer durant cette période allant du 6 au 23 janvier prochain. En attendant de voir plus clair dans les prochains jours, il faut dire que cette situation repose sur la table la lancinante question de cumul des fonctions que pourtant l’actuel chef de l’État, Macky Sall s’était engagé à bannir sous son régime.

A rappeler que dans un communiqué rendu public le samedi 23 octobre dernier, le ministère de l’Intérieur a informé que le président de la République a signé le 15 octobre dernier, le décret 2021-1363 convoquant « le corps électoral à la date du 23 janvier 2022 pour le renouvellement général du mandat des conseillers municipaux et départementaux ». Cette décision du chef de l’État met ainsi définitivement fin à toutes les spéculations autour de la tenue ou non de ces élections à la date du 23 janvier prochain.

NANDO CABRAL GOMIS

Comments are closed.