Conseil interministériel sur la déforestation, évaluation du Pama, circulation des correspondances administratives : Sonko interpelle le gouvernement

0
152

«La délicate problématique du trafic de bois et de la déforestation dans les régions Sud et de l’Est du pays» s’est invitée à la table du Conseil des ministres d’hier, mercredi 29 mai 2024. Dans sa communication au Conseil, le Premier Ministre, Ousmane Sonko, a relevé que «les mesures mises en œuvre par le Gouvernement n’ont pas permis à ce jour de mettre fin à ce fléau, malgré les risques d’une catastrophe environnementale et écologique». Face à cette situation, le Premier Ministre a informé le Conseil de «l’organisation prochaine d’une rencontre interministérielle sur ce dossier».

Dans cette perspective, il a souligné «l’urgence de procéder à l’audit des ressources financières importantes mises en place par l’Etat pour la montée en puissance de la Direction des Eaux et Forêts, Chasses et Conservation des Sols (DEFCCS), en particulier celles destinées à la fourniture d’équipements de sécurité, de véhicules d’intervention et de matériels techniques». Sonko a également «relevé l’importance attachée au suivi de l’activité minière dans les zones concernées». Il a, par ailleurs, rappelé aux Ministres l’impérieuse nécessité «de veiller au strict respect des dispositions encadrant la circulation des correspondances administratives».

Ousmane Sonko a, en outre, demandé au Ministre chargé de la Fonction publique, en relation avec le Ministre, Secrétaire général du Gouvernement, de mettre en place, «dans les plus brefs délais, une équipe pluridisciplinaire chargée, d’une part, de procéder à l’évaluation du Programme d’Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA) arrivé à terme et, d’autre part, de proposer un nouveau programme articulé autour du PROJET et conforme aux enjeux de l’heure».

Tout en rappelant aussi «les diligences à mettre en œuvre dans le cadre de l’exécution des plans d’action d’urgence des départements ministériels», le Premier ministre a réitéré «l’importance à attacher par les Ministres chargés des Affaires étrangères et des transports aériens, au suivi étroit de la mise en œuvre des décisions prises lors de la réunion interministérielle consacrée au prochain pèlerinage à La Mecque, en particulier concernant le transport aérien depuis Dakar».

ID

Leave a reply