Consolidation de la démocratie : Macky Sall invite les acteurs politiques à «cultiver la paix et le sens des responsabilités»

0
168

En Conseil des ministres hier, mercredi 3 novembre, le Chef de l’Etat, Macky Sall a appelé les acteurs politiques à bannir la violence. «Le Chef de l’Etat indique qu’en ce jour limite de dépôt des listes de candidats aux élections territoriales du 23 janvier 2022», il lance un «appel aux acteurs politiques, à cultiver la paix et le sens des responsabilités, afin de consolider notre système démocratique exemplaire, mais également, la crédibilité de notre processus de décentralisation, dans le cadre du renforcement permanent de l’Etat et du développement accéléré des territoires, conformément aux orientations de l’Acte III de la décentralisation», lit-on dans le communiqué.  

Abordant la question liée à l’évaluation annuelle des performances de l’action gouvernementale, «le Président de la République rappelle aux Ministres et Secrétaires d’Etat, membres du Gouvernement, l’impératif d’être Un Collectif au service des populations, d’être Un Gouvernement de Combat, Une Equipe d’attaque qui doit incarner le Fast Track en toute circonstance». Par ailleurs, il «salue les réalisations notables effectuées, depuis lors, malgré des effets de la pandémie de Covid-19». Mieux, il a exhorté «le Gouvernement à être toujours à l’écoute des forces vives de la Nation, notamment les jeunes et les femmes, en vue de prendre en charge leurs préoccupations et de satisfaire leurs aspirations».

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Chef de l’Etat a insisté sur les points suivants. Il s’agit d’abord de la prise en charge adéquate des accidentés du Travail. «A ce sujet, le Président de la République demande au Ministre en charge du Travail, d’engager l’actualisation du Code de la Sécurité sociale et de l’ensemble des textes réglementaires qui renforce la sécurité sociale des travailleurs, notamment, le décret n°81-1049 du 31 octobre 1981 fixant les conditions de revalorisation des rentes d’accident de travail et de maladies professionnelles», informe le document.

Le deuxième point est relatif à la préservation des exploitations agricoles et maraichères, en particulier dans la zone des Niayes. Sur ce, «le Chef de l’Etat demande, à cet égard, au Ministre des Finances et du Budget, de finaliser, dans les meilleurs délais, le dispositif législatif et réglementaire nécessaire à la sauvegarde des terres à vocation agricole dans ces zones». 

Mariame DJIGO

Comments are closed.