Consommation d’énergie : la facture de l’Etat passe de 60 à 70 milliards CFA en un an

0
287

(APS) – La facture de la consommation d’énergie de l’Etat est passée de 60 à 70 milliards de francs CFA entre 2022 et 2023, a-t-on appris mercredi du directeur général de l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie (AEME), Saër Diop.

“L’année 2022, on était à 60 milliards de francs CFA. En 2023, nous sommes passés à 70 milliards”, a-t-il déclaré lors d’une cérémonie de signature d’une convention de partenariat liant l’agence qu’il dirige à la Commission de régulation du secteur de l’énergie (CRSE).

Selon lui, la hausse notée dans la consommation d’énergie de l’Etat peut s’expliquer par les “besoins croissants” en matière d’énergie, faisant par exemple allusion à la mise en service du Train express rapide (TER), dont les locomotives sont “100 % électriques”.

“Par exemple, l’exploitation du TER qui est 100 % électrique a véritablement augmenté les besoins en termes d’électricité. Donc, tout pays qui se développe voit ses besoins en électricité et en énergie augmenter”, a-t-il dit.

Il note qu’à ce titre, l’utilisation rationnelle de l’énergie “devient une priorité”, l’économie réalisée dans ce domaine pouvant être transférée “vers d’autres secteurs”.

Il affirme qu’il est “possible de réduire considérablement en 2024 la consommation en énergie dont le potentiel d’économie dans le pays est évalué dans l’ordre de 36 %”.

“Nos documents stratégiques nous montrent que pour le même service, nous pouvons aller jusqu’à 36 % moins d’utilisation d’électricité”, a-t-il expliqué, ajoutant que “cela passe par l’efficacité énergétique, à travers l’utilisation d’équipements performants mais aussi le changement de comportement”.

“Il y a des gens qui consomment mal l’électricité, surtout dans l’administration. On peut assister à des scénarios où des fois, des personnes quittent leurs bureaux en laissant la climatisation allumée parfois tout un week-end”, a souligné Saër Diop.

Selon le président de la CRSE, Ibrahima Niane, le partenariat signé avec l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie, devrait permettre de “mieux prendre en charge les plaintes et réclamations des consommateurs concernant les compteurs électriques avec l’appui technique de l’AEME”.

Les défenseurs des consommateurs ont magnifié cette “collaboration entre l’AEME et la CRSE”, matérialisée par la signature de cette convention de partenariat.

Selon le président de l’Union nationale des consommateurs du Sénégal (UNCS), Ibrahima Dramé, cette convention de partenariat “renforce les consommateurs dans la prise en charge des plaintes et des réclamations des consommateurs”.

M. Dramé signale que “tous les jours”, son organisation reçoit “des plaintes et réclamations” de la part des consommateurs.

Leave a reply