Construction du siège de son conseil départemental : Ranérou-Ferlo démarre des travaux pour un coût de 300 millions de F Cfa

0
172

Le Préfet du département du Ranérou-Ferlo, Amadou Coumba Ndiaye, a procédé ce week-end, à la pose de la première pierre pour la construction du siège du Conseil départemental donnant ainsi le coup d’envoi des travaux de construction de cette infrastructure. C’était durant une cérémonie qui s’est tenue dans la commune de Ranérou en présence du président du Conseil départemental, de plusieurs autorités administratives et territoriales, du maître délégué d’ouvrage, des représentants de l’entreprise en charge des travaux, mais également des chefs religieux et les populations de la localité qui ont fait le déplacement. S’exprimant lors de la cérémonie, le président du Conseil départemental, Amadou Dawa Diallo, a salué la volonté des nouvelles autorités qui s’inscrit dans la dynamique de desservir toutes les localités du pays, d’infrastructures d’appoint d’une grande commodité. Pour relever que « la construction de l’hôtel du département va marquer l’entrée de Ranérou dans l’ère de la modernité, car en plus d’offrir une meilleure visibilité au département, l’infrastructure permettra en même temps aux élus et aux personnels de bénéficier d’un réel confort dans le travail et aux populations d’avoir une proximité avec leur institution». La construction du siège du Conseil départemental vient s’ajouter à d’autres infrastructures déjà prêtes dans ce département fortement excentré. Il s’agit des locaux de l’escadron de la gendarmerie et la Maison de la jeunesse et de la citoyenneté, comme le souligne le préfet du département qui magnifie « les efforts entrepris par l’Etat pour assoir  l’équité territoriale en dotant les localités excentrées d’infrastructures sociales de base ».  Le coût de l’infrastructure s’élève à 300 millions de francs Cfa, dont les 120 millions (40% ) sont mobilisés par le département et les 180 millions ( 60%), sont pris en charge par l’AGETIP.

PAPE MOCTAR NDIAYE

Leave a reply