Convention d’octroi de bourses préparation des jeux olympiques 2024 : près de 400 millions pour la couverture de 18 athlètes

0
832

Le CNOSS a dégagé la piste qui mène vers les Jeux olympiques Paris 2024 avec  son programme d’octroi de bourses de préparation aux meilleurs athlètes et les compétitions qualificatives. Ce sera  à  travers la signature de la convention signée hier, vendredi 27 janvier,  avec dix  fédérations sportives.  A  18 mois de l’évènement, un montant de 387 277 000  de FCFA a été dégagé pour la couverture des 18 athlètes sélectionnés pour la période compris entre janvier 2023 à juin 2024. Les athlètes bénéficiaires des bourses de préparation seront accueillis, dans les grands centres de préparation, partout dans le monde. Au nom du ministre des Sports Paul Dione, a salué  cet acte fort  du CNOSS et appelle aux athlètes de  prendre toutes les dispositions utiles afin de répondre aux attentes du mouvement sportif. Mais aussi permettre au Sénégal, à travers les performances des athlètes d’incarner l’excellence prendre toutes les dispositions utiles pour répondre aux attentes du mouvement sportif et permettre à notre pays, à travers vos performances  d’incarner l’excellence aux JO.

Le Sénégal a  mis le cap pour les prochains JO de Paris 2024 à travers le programme d’octroi de bourses pour ses athlètes. C’est à travers la  signature de la convention  qui a  été signée hier, vendredi 27 janvier entre le CNOSS et les 10 fédérations sportives. Dans cette optique,  18 athlètes ont été sélectionnés dans 10 fédérations sportives. A 18 mois des JO,  une enveloppe de 387 277 000 de FCFA sera débloquée  pour la couverture des 18  boursiers et de leurs compétitions pour la période de janvier 2023 à juin 2024.  Une tranche de 228 millions sera allouée pour la première année et 129 millions pour la seconde année en 2024.

Sur les 18 athlètes, le CNOSS a consenti un effort en ajoutant 600 euros aux  8 boursiers déjà bénéficiaires des 1000 dollars de la solidarité olympique sur  l’olympiade 2021-2024. Alors que les dix autres boursiers qui n’ont pas de bourses  olympiques disposeront de 1000 euros par mois. Pour la participation aux  compétitions qualificatives, le CNOSS a également prévu de soutenir les athlètes pour leur permettre de gagner des points de leur qualification lors de six compétitions internationales en 2023  et 3 autres pour 2024.  A ce titre, les 18 coaches  qui suivront les athlètes feront aussi partie de la gestion de ce programme avec des actions semestrielles de 1000 euros. Pour garantir l’efficacité,  un comité  composé de la commission technique du CNOSS est mis en place pour la supervision du programme. Venu représenter le ministre des Sports Yankhoba Diattara, le secrétaire général du ministère des sports a salué l’implication des fédérations sportives sénégalaises dans l’identification des athlètes bénéficiaires et l’acte fort qui a été pose  par le CNOSS. «Cet acte doit vous amener à faire tous les sacrifices nécessaires  et prendre toutes les dispositions utiles pour répondre aux attentes du mouvement sportif et permettre à notre pays, à travers vos performance  d’incarner une autre valeur de l’olympisme savoir l’excellence», déclare-t-il.

Au nom des athlètes bénéficiaires Yacine Diaw du Taekwondo a pour la part délivré un message. « Cette diversité nous enrichie. Profitons de cet élan pour progresser ensemble. Unissons notre comité olympique pour  un avenir plus radieux du sport sénégalais. En signant cette convention nous nous engageons à nous nous conformant aux dispositions convenues par le CNOSS et les conventions respectives, avoir  à toutes circonstances, un comportement conforme à l’éthique sportive, respecter la charte olympique, participer, en cas de force majeur à l’intégralité du programme de préparation   planifier par nos responsables »,  soutient-elle, tout en s’engageant à  «respecter scrupuleusement, le code mondial  antidopage et fournir tous les efforts nécessaires pour non seulement accrocher une qualification aux JO 2024 et surtout offrir au Sénégal, sa première médaille d’or olympique».

Omar DIAW

Leave a reply