Côte d’Ivoire: Wave fait  »plier » Orange money et MTN

0
205

La Fintech américaine Wave régule le marché des services de transferts, largement dominé, depuis toujours, par Orange money et MTN. En effet, les deux géants du marché des transfert d’argent en Côte d’Ivoire précités ont été contraints à revoir à la baisse les appliqués aux transactions via leurs services.

A compter de ce 20 octobre, tous les retraits d’argent sur Orange money en territoire ivoirien passeront à 1%. Pour les transferts d’un compte client à un autre, ils seront totalement gratuits. Cette mesure prise par la filiale du Groupe français est liée à la prise d’avantage de Wave sur le marché des services du transfert.

Ce changement de modèle économique, imposé par la concurrence, arrive à point nommé pour les acteurs qui auraient eu beaucoup de mal à assurer la pérennité de leurs produits dans un environnement de plus en plus concurrentiel d’une part et d’autre part pour les clients lourdement impactés.

Les clients du service MTN momo bénéficient de la gratuité (0 francs) en termes de frais sur leurs deux premiers transferts d’argent de la journée et quelque soit le montant de l’opération. Pour les frais compris entre 100 000 et 500 000 FCFA, un pourcentage de 1% de frais leur est appliqué. Et un montant de 5000 FCFA pour les transactions égales ou supérieures à 500 000 FCFA. Sous ce modèle économique MTN Momo devient plus avantageux pour les retraits au-delà de 500 000 FCFA considérant les frais qui s’inscrivent en deçà de 1%. Cette nouvelle configuration du marché des transferts d’argent du mobile money au Sénégal, Orange (Sonatel) n’a trouvé mieux que de revoir à la baisse ses prix, jugés exorbitants depuis fort longtemps par les clients.

A titre d’exemple, tous les retraits d’argent compris entre 20 001 FCFA et 30 000 FCFA s’offrent au prix de 270 FCFA pour les frais, contre 1400 FCFA au paravent ; 300 FCFA pour les retraits compris entre 50 001 et 99 999 FCFA, contre 2600 FCFA avant. S’agissant des transactions comprises entre 100 000 FCFA et 200 000 FCFA, les frais sont fixés à 0,7%, alors qu’il fallait débourser jusqu’à hauteur de 20 000 FCFA pour retirer 1 500 000 FCFA.

JEAN PIERRE MALOU       

Leave a reply