Coupe du monde 2022: le Maroc arrache le nul en RD Congo, en barrage aller

0
440

L’équipe de la RD Congo et celle du Maroc ont fait match nul 1-1 en dernier tour aller des qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022 de football, ce 25 mars à Kinshasa. Malgré une terne prestation, les Marocains sont parvenus à égaliser. Ils seront en position de force au match retour, le mardi 29 mars à Casablanca.

Avantage Maroc pour décrocher un des cinq tickets réservés à l’Afrique en Coupe du monde 2022 de football (21 novembre-18 décembre au Qatar). Ce 25 mars à Kinshasa, les Marocains ont arraché un match nul 1-1 plutôt heureux, après avoir livré une terne prestation face à la RD Congo.

Un Maroc méconnaissable

Après une phase d’observation qui dure dix minutes, les Léopards ouvrent en effet le score avec un peu de réussite. L’attaquant Yoane Wissa trouve la faille d’une frappe enroulée déviée par le défenseur adverse, Romain Saïss. Le gardien de but marocain Yassine Bounou est lobé : 1-0, 12e.

Ce but semble assommer des visiteurs, incapables d’une réaction vigoureuse. Manque de fraîcheur physique ? Les défenseurs marocains sont à la peine. Ils sont souvent pris de vitesse sur les côtés et en profondeur. Illustration à la 29e minute, lorsque l’attaquant des Léopards Cédric Bakambu, servi en retrait, manque de peu le 2-0, Nayef Aguerd interceptant de justesse un centre de Wissa. Après la pause, Wissa toujours se montre encore dangereux, son petit tir enroulé rasant le montant gauche de Bounou (48e).

Penalty raté par les Marocains

L’équipe marocaine semble alors au bord du KO. C’est pourtant le moment où les Maghrébins obtiennent un penalty pour une faute de mains de Bakambu dans sa surface. Mais l’attaquant Ryan Mmaee le tire largement au-dessus (54e).

Galvanisés, les locaux tentent d’enfoncer le clou, mais le défenseur Sammy Mmaee intervient de justesse dans les pieds de l’avant-centre Dieumerci Mbokani (60e) et Saïss dans ceux d’un Bakambu parti défier Bounou (75e).

Fin de match pénible pour la RDC

Les Congolais vont vite regretter ces occasions manquées. A la 76e minute, sur un long ballon aérien, l’attaquant Ayoub El Kaabi remise de la tête vers Tarik Tissoudali dont la demi-volée fait mouche : 1-1.

La réussite a changé de camp. A la 80e, Bounou réalise une superbe parade sur une tête de l’attaquant Ben Malango. Puis, à la 85e minute, le latéral de la RDC Ngonda Muzinga est exclu pour une faute sur Achraf Hakimi. Le match retour, le 29 mars à Casablanca, s’annonce compliqué pour la sélection congolaise.

RFI.FR

Comments are closed.