Coupe du Sénégal : Casa Sport- Diambars pour le bouquet final

0
213

La saison 2020-2021 va décerner les derniers trophées de la saison avec la finale de la Coupe du Sénégal qui oppose ce samedi 2 octobre , au stade Lat Dior de Thiès, le Casa Sports à l’équipe de Diambars. Une première pour les Académiciens ou un 3e trophée pour lrauipe fanion de Ziguinchor ? La réponse sera connue à l’issue de cet ultime acte.

La finale de la Coupe du Sénégal opposera ce samedi au stade Lat Dior de Thiès, le Casa Sports à Diambars. Cette affiche clôture la saison 2020-2021 qui été particulièrement longue. Avec la tendance à la baisse des contaminations de la Covid 19 dans le pays, ce dernier acte de la saison est parti pour être une fête au vu de la mobilisation qui s’annonce forte.

La Fédération Sénégalaise de Football s’est d’ailleurs engagé à veiller au respect strict des gestes barrières  pour le public qui viendra sans doutes plus nombreux que d’habitude.

Pour la compétition proprement dite, le jeu reste ouvert. Après avoir réussi leurs bons débuts en Coupe CAF avec en prime une victoire sur les Guinéens du Wikriya, les Académiciens de Saly ont maintenu leur dynamique. En attendant leur prochaine sortie au tour préliminaire, Diambars espère rentrer dans le palmarès des vainqueurs en s’emparant de son premier trophée. Après leur participation au tournoi international en Mauritanie , les Ziguinchorois restent également sur une bonne lancée. Et un succès face à Diambar leur permettra de donner des couleurs à leur saison.

Si on sait que le trophée ne leur feront pas accéder à la compétition africaine.

Cette saiso c’est l’équipe classée deuxième du championnat, en l’occurrence Diambars qui a représenté le Sénégal en Afrique .

Après avoir inscrit en 1979 et pour la première fois son.nom au palmarès de a Coupe du Sénégal avec la génération des Jules François Bocandé, Mamadou Teuw et autre Demba Ramata Ndiaye, le Casa Sport avait réussi à réédité son exploit en 2011 en s’adjugeant du trophée majeur devant les mouroirs de Touré Kunda.

Omar DIAW

Leave a reply