Couverture de la présidentielle par la Rts : les craintes de Bacary Domingo Mané, ancien président du Cored

0
940

L’ancien président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et déontologique dans les médias (Cored), Bacary Domingo Mané, trouve que la couverture par la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) du choix du candidat de Benno Bokk Yaakaar (Bby), prouve qu’elle fera la part belle à la coalition du pouvoir lors de la prochaine élection présidentielle.

 Ancien président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored) et analyste politique, Bacary Domingo Mané craint que la couverture de la prochaine présidentielle par la Radiotélévision sénégalaise (Rts) soit partisane du fait que ce média a retransmis en direct le choix du candidat de la mouvance présidentielle. « La Rts a déjà indiqué sa voie. Elle est dans la propagande. C’est confirmé que la Rts va travailler pour le camp du pouvoir.  Le signal est déjà donné et ça c’est extrêmement grave pour une démocratie. La mission du service public est que ce sont les impôts des Sénégalais qui nourrissent la Rts. Elle doit avoir raison gardée et savoir que le Sénégal n’appartient pas au régime en place », note-t-il.  A son avis, l’attitude de la Radiotélévision sénégalaise (Rts) en diffusant la rencontre de la conférence des leaders de Benno Bokk Yaakaar pose un double problème. « D’abord, il est éthique et déontologique parce que cette télévision a une mission de service public. Donc le fait de retransmettre en direct une rencontre partisane n’est pas de son ressort parce qu’elle ne l’a jamais fait avec les autres coalitions encore, moins les autres partis politiques. » La partialité de la chaine publique se vérifie aussi, estime-t-il, « qu’elle n’a jamais dénié répondre à une demande de couverture des partis de l’opposition alors qu’en principe, il doit la couvrir parce qu’il a une mission de service public ». Par ailleurs, ajoute-t-il, « la diffusion pose problème parce qu’on n’a jamais vu la Rts là où on l’attendait ». La couverture de cette rencontre politique ne relève pas de l’intérêt du public, juge-t-il. « Ce qui s’est passé l’autre jour, c’est un problème d’éthique parce que le Rts devrait se mettre au service de l’intérêt général or, ce qui s’est passé au Palais de la République, ce n’est l’affaire du président de la République, c’est celle du président d’une coalition, donc la Rts n’avait pas le droit de retransmettre une cérémonie qui ne concerne pas tout le Sénégal ». Pour Bakary Domingo Mané, le Cored devrait condamner la couverture de l’évènement. « Les évènements de mars 2021 et ceux de juin dernier, la Rts en a fait black-out et elle devait les retransmettre parce que ça concerne tout le Sénégal, l’histoire politique du pays. Le Cored surtout le tribunal des pairs doit pouvoir se prononcer sur cette affaire », pense-t-il.

 

FATOU NDIAYE

Leave a reply