Critiques contre les contrats énergétiques et gaziers : Macky appelle à «un débat serein et responsable»

0
287

Venu présider l’ouverture du congrès des avocats axé sur la gouvernance des ressources minières et énergétiques en Afrique, le président de la République Macky Sall, a porté sa réplique aux détracteurs des contrats établis sur les ressources naturelles. Il appelle à un débat serein au lieu de maintenir la controverse à travers des déclarations non fondées.

Le président de la République Macky Sall, a profité de la tribune du 66ème congrès des avocats axé sur la gouvernance des ressources minières et énergétiques en Afrique, pour répondre aux spéculations faites sur les contrats miniers et gaziers. Dans son allocution, Macky Sall déclare : «depuis la création de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives  (Itie), les performances de notre pays parlent d’elles-mêmes en la matière. En octobre dernier, le conseil d’administration a soutenu que le Sénégal, suite à sa deuxième validation et qu’au cours des trois dernières années, a mis en ligne des informations toujours plus nombreuses sur le secteur». Pour le chef de l’Etat, «Itie Sénégal a contribué à l’amélioration au système de gestion de l’information du gouvernement et de l’échange de données inter-agences».

Par ailleurs, soutient-t-il, une spéculation ne devrait avoir lieu, «car les contrats dont on parle sont publiés sur le site internet de l’Itie ainsi qu’un aperçu de tous les contrats et de leur statut de publication».

Le président de la République, Macky Sall poursuivant toujours son allocution d’affirmer : «je fais ce rappel, non dans une intention de l’autoglorification, mais pour inviter une fois de plus à un débat serein, responsable autour des ressources énergétiques et minières en lieu et place de jugements de valeurs et autres manipulations sans fondement».

Il ajoute en outre que «les performances à l’Itie ne sont que le reflet d’un choix volontariste et érigé en normes constitutionnelles du référendum du 20 mars 2016 et traduit en dispositions législatives, réglementaires pour asseoir une exploitation optimale et durable des ressources extractives au bénéfice de la Nation». Macky Sall ajoutera, «si la gouvernance des ressources minières et pétrolières fait l’objet d’un mécanisme indépendant d’évaluation international à travers l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), c’est bien parce qu’elles constituent un enjeu à vocation mondiale et au-delà des frontières africaines».

En soulignant que les ressources naturelles appartiennent au peuple, il a indiqué que «leur exploitation doit se faire dans la transparence et de façon à générer une croissance économique pour promouvoir le bien-être de la population en générale». Pour ce faire, relève-t-il, il faut une «ressource humaine de qualité, un secteur privé fort et une expertise juridique nécessaire pour accompagner les pouvoirs publics et le secteur privé national dans la négociation, la mise en œuvre et dans le contentieux potentiel».

Les avocats sénégalais seront aussi formés au métier du pétrole et du gaz. «J’ai également demandé à l’institut national de pétrole et du gaz d’appuyer la documentation et la formation des avocats dans ce domaine», a-t-il dit.

Fatou NDIAYE 

Leave a reply