Dakar : toutes les manifestations envisagées du 9 au 16 sont interdites

0
515

Après sa sortie hier, sur l’interdiction de la manifestation du F24, le préfet de Dakar, Mor Talla Tine vient de sortir un nouvel arrêté portant interdiction temporaire de rassemblement sur la voie publique. L’autorité administrative, a posé son véto à la tenue des manifestations projetées de la période du 9 au 16 juin par des membres de l’opposition, de la société civile, du pouvoir, de la presse.

Nous vous proposons l’intégralité dudit arrêté.

La Préfecture de Dakar a enregistré des déclarations de manifestations sur la voie publique projetées dans la période du 09 au 16 juin 2023, par des entités politiques ou mouvements de soutien politiques.

Celles-ci interviennent après les incidents malheureux enregistrés la semaine dernière et ayant entrainé des pertes en vies humaines et de nombreuses dégradations de biens publics et privés.

Conformément aux dispositions relatives aux manifestations sur la voie publique, leur examen a révélé pour certaines, le non-respect du délai légal. C’est le cas notamment des déclarations de rassemblements projetés par la structure dénommée «< Y EN A MARRE » et le Groupe « WAL FADJRI», le vendredi 09 juin 2023, de 15 heures à 19 heures, respectivement à la Place de la Nation et devant les locaux dudit groupe.

En conséquence, l’irrecevabilité de celles-ci a été constatée et notifiée aux déclarants.

S’agissant des autres manifestations projetées le samedi 10 juin 2023, notamment la marche déclarée par la structure dénommée «FRAPP», ayant comme itinéraire l’autopont Saint Lazare – VDN – Rond-point école normale, de 15 heures à 19 heures et les rassemblements projetés par le mouvement « AND DEFAR SUNU REEW FALAAT MACKY SALL », au terrain de football sis à l’unité 22 des Parcelles assainies, 15 heures à 20 heures et par la «CONVERGENCE DES DEMOCRATES POUR LA SAUVEGARDE DE LA REPUBLIQUE EN 2024 (S24) », à la place de la Nation de 15 heures à 19 heures, l’instruction a laissé apparaître, selon le cas, des menaces réelles de troubles à l’ordre public et de sabotage, des risques de saccage de biens publics ou privés liés à de possibles débordements, des risques d’infiltration par des individus mal intentionnés.

Toutes ces raisons ont conduit à l’interdiction de ces manifestations, dans le but de préserver l’ordre public et la paix sociale.

Il s’y ajoute que le contexte actuel est marqué par les préparatifs de la fête de Tabaski et nécessite une libre circulation des personnes et des biens. Il est donc évident que la fermeture pendant quatre (04) heures, par exemple de la VDN comporte, sans nul doute, un impact négatif sur la fluidité de la circulation et sur l’économie.

Dès lors, j’invite les acteurs à œuvrer pour la préservation de l’ordre paix sociale et la sécurité des personnes et des biens, pour une meilleure vie en société » lit-on dans le document signé le 08 juin 2023 par le préfet Mor Talla Tine.

 

Leave a reply