Débauchage des maires de l’opposition : Macky prolonge les Locales

0
365

L’officialisation du ralliement du maire réélu de Biscuiterie sous la bannière de Wallu Sénégal, Djibril Wade annoncé pour ce jour, samedi 9 avril, remet au goût du jour la stratégie du régime en place de démantèlement des bases de l’opposition. Après avoir été battu dans plusieurs grandes localités, l’actuel chef de l’Etat a lancé une campagne de détournement du suffrage des électeurs à travers le débauchage des élus de l’opposition.

Le président de la République de la République et patron de la coalition majoritaire au pouvoir, Benno Bokk Yakaar (Bby), Macky Sall, renfile son manteau de chef de guerre et relance ses opérations de démantèlement des bases de l’opposition. Près de quatre mois après la débâcle des candidats qu’il a lui-même choisis et investis têtes de liste de la coalition au pouvoir dans plusieurs localités lors des dernières élections municipales et départementales du 23 janvier dernier, l’actuel chef de l’Etat accélère sa campagne de détournement du suffrage des électeurs à son profit à travers le débauchage des maires de l’opposition conformément à son ambition de « réduire l’opposition à sa plus simple expression » affirmée en 2015.

Aujourd’hui, le patron du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (Apr) qui a déjà réussi à débaucher les maires de la Médina et de Diourbel, réélus respectivement sous la bannière de la coalition Gueum Sa Bopp de Bougane Guèye Dany et de la coalition Wallu Sénégal du Parti démocratique sénégalais (Pds) lors élections locales du 23 janvier dernier, a dans son collimateur plusieurs autres élus de l’opposition, y compris les ceux de la coalition Yewwi Askan wi dont même l’actuel maire de Dakar, Barthélémy Dias. D’ailleurs, sur invitation du chef de l’Etat, le nouveau maire de Dakar se rendra dans les tout prochains jours au Palais de la République.

En effet, selon nos sources, le chef de l’Etat est plus que jamais déterminé à renforcer les bases de sa coalition affaiblie par la perte de plusieurs importantes localités lors des dernières Locales. D’ailleurs, c’est dans cette dynamique de démantèlement des bases de l’opposition que le maire réélu de Biscuiterie sous la bannière de Wallu Sénégal, Djibril Wade, par ailleurs neveu de l’ancien président de la République va officialiser aujourd’hui sa transhumance dans le camp du pouvoir.

Cependant, il faut souligner que cette campagne de débauchage des élus de l’opposition remet au goût du jour le débat sur la problématique d’éthique dans la scène politique sénégalaise. Ce, d’autant plus que ces ralliements des élus de l’opposition dans le camp du pouvoir obéissent très souvent moins à des logiques de programmes de développement que la satisfaction des intérêts personnels (financier et social) du leader transhumant qui trahit ainsi la volonté de ses concitoyens. Alors que ceux-ci l’ont préféré au candidat investi sur la liste du pouvoir. Cette situation pose de manière légitime la nécessité de légiférer comme c’est le cas déjà à l’Assemblée nationale où l’actuel chef de l’Etat a fait voter une clause interdisant tout élu sous une coalition de quitter celle-ci pour une autre sous peine de perte de son mandat de député.

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply