Décès de Mame Less Camara : la presse pleure un journaliste chevronné

0
998

Le journaliste et formateur Mame Alioune Less Camara repose désormais au cimetière musulman de Yoff, où il a été inhumé dimanche. Rappelé à Dieu la nuit de samedi 29 à dimanche 30 avril 2023, à l’hôpital Principal de Dakar, Mame Less Camara laisse dernière lui une presse et des confrères qui pleurent un journaliste chevronné et à cheval sur les principes, l’éthique et la déontologie du métier de journalisme.

La presse sénégalaise est endeuillée par le décès du journalise-formateur, Mame Alioune Less Camara, parti dans la nuit du vendredi au samedi 29 avril 2023. Mame Less Camara laisse dernière lui une profession et des confrères qui pleurent un journaliste chevronné et très soucieux de l’éthique et de la déontologie de son métier.  Mame Less Camara repose désormais au cimetière musulman de Yoff.

Mame Less Camara, est un ancien du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI), l’école de journalisme de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Daakar dont il est issu de la 11e promotion. Ancien secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS), il s’était pleinement investi dans la création de l’organe d’autorégulation des médias au Sénégal, depuis le CRED alors dirigé par Mbaye Sidy Mbaye. Aussi a-t-il mis, avec beaucoup de générosité et d’énergie, son expérience au service du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED), dirigé par Mamadou Thior, et dont il est membre de son Tribunal des pairs depuis 2014, témoigne-ton.

MACKY SALL «SALUE LA MEMOIRE D’UN SEIGNEUR DE LA PLUME ET DU VERBE»

Les hommages au défunt ont été nombreux, depuis l’annonce de son rappel à Dieu. Le président de la République, Macky Sall, se souvient «d’un seigneur de la plume et du verbe». «Je salue la mémoire d’un seigneur de la plume et du verbe, un homme bon, intègre et généreux», écrit le chef de l’Etat dans un message publié sur ses réseaux sociaux. Le président Macky Sall pleure aussi «un grand éditorialiste,  chroniqueur et un modèle pour des générations de journalistes».

LE CORED PARLE DE PERTE D’UNE «VOIX LIBRE, UN MODELE ET UN BAOBAB DE LA PRESSE»

Les journalistes et leurs organisations ont aussi rendu un vibrant hommage au défunt. Le CORED qui exprime son «immense tristesse» parle de perte d’une «icône de la presse, généreux, disponible, humble, pétri de talents et de savoirs». «On ne peut parler de journalisme, d’éthique et de déontologie sans le citer. Mame Less Camara était un formateur chevronné qui a contribué à la formation de nombreux journalistes au Sénégal et en Afrique. Il a beaucoup apporté au mouvement syndical sénégalais et ouest-africain», témoignent M. Thior et son équipe. Rappelant qu’il fut une «voix libre, un modèle et un baobab de la presse» qui a pleinement rempli sa mission.

LES ETUDIANTS EN JOURNALISME PERDENT «UN EXCELLENT PEDAGOGUE»

L’ancien directeur général de la radio Sud Fm, Oumar Diouf Fall, se rappelle, «d’un journaliste humble et généreux et d’un talent rare». Pour Mamadou Koumé, Mame Less Camara fut «un excellent pédagogue, qui a marqué les étudiants en journalisme qui lui vouaient une grande admiration». Alassane Samba Diop, directeur général du Groupe Emedia, a salué la mémoire d’«un journaliste intégral, un philosophe, un fin analyste, un homme d’un grand cœur, avec une générosité chevillée au corps».

Formateur au CESTI,  Mame Less Camara est un ancien de la Radiotélévision sénégalaise (RTS). Il a entamé sa carrière au début des années 1980 et exercé pendant de longues années, avant de diriger les rédactions de plusieurs médias privés tels que Walfadjri, Envi FM, Océan FM, la chaîne DTV, Fem FM puis la Télévision futurs médias (TFM), il y a quelques années. Il a été également correspondant de la BBC, le média public britannique.
Le Groupe Sud Communication présente ses sincères condoléances à sa famille, ses amis, à toute la presse sénégalaise et d’ailleurs, Mame Less Camara ayant contribué à la formation de générations de journalistes surtout africains francophones, et prie pour le repos de son âme.

Fatou NDIAYE

Leave a reply