Délaration de campagne Wallu Sénégal : Mamadou Lamine Diallo milite pour l’abrogation des lois scélérates

0
260

Pour son premier passage à l’antenne, au nom  de la coalition Wallu Sénégal, Mamadou Lamine a préféré tenir sa déclaration ce mardi, devant l’hémicycle, à la place Sowéto. Dans sa déclaration, le leader du mouvement Tekki non moins membre de la coalition Wallu Sénégal entend abroger toutes les lois scélérates votées par le régime en place au soir du 31 juillet.

Mamadou Lamine Diallo promet une nouvelle gouvernance au soir du 31 juillet 2022 : « Si vous le voulais bien le 31 juillet 2022, nous aurons une nouvelle gouvernance dans ce pays. Les lois scélérates votées dans cette Assemblée nationale seront abrogées. Ces lois sont contre les libertés, la démocratie et l’Etat de droit. Ces lois qui permettent la prédation de nos ressources naturelles, nos ressources minérales, le foncier, le fer, l’or, les phosphates, le zircon pour ne pas parler du pétrole et du gaz. De la forêt de Casamance, du bois de Casamance, de nos poissons et bien toutes ces lois seront abrogées. », a promis le député et leader du Mouvement Tekki.

A ce titre, il invite les populations à voter massivement pour l’intercoalition Wallu-Yewwi, afin d’imposer une cohabitation à l’Assemblée nationale : « ce 31 juillet 2022, en votant massivement pour les listes Wallu Sénégal et Yewwi Askan Wi, nous aurons la cohabitation. La cohabitation c’est ? C’est un Sénégal qui marche sur deux jambes. Le président de la République fera son travail désormais, mais l’assemblée nationale, elle sera debout. L’assemblée nationale sera là pour voter les lois que vous voulez. L’assemblée nationale sera là pour contrôler l’exécutif.», a-t-il expliqué.

Avant de préciser en raillant que « Cette cohabitation permettra d’avoir de nouvelles lois de finances. Moi-même qui vous parle, je connais sans doute mieux que des gens de Benno Bokk Yaakaar, les lois de finances pour ne pas parler de l’économie, pour ne pas parler des affaires africaines bien entendu.»

« Donc nous pourrons avoir des lois de finances qui vont s’occuper sérieusement de la santé, de l’éducation, de l’électricité. On n’est même pas capable de donner aux ordres du président de la République dans ce pays. », lâche l’honorable député.

Et de conclure « On va s’occuper sérieusement de la pêche, de l’agriculture, de l’élevage et nous allons protéger l’environnement. Si vous le voulais bien donc le 31 juillet 2022, tout cela sera possible ici au Sénégal.»

O Goudiaby

Leave a reply