Des agents du renseignement extérieur français retenus au Burkina Faso

0
481

La diplomatie française minimise l’incident, mais l’arrestation pour « espionnage » de quatre membres de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) traduit la dégradation des relations entre les deux pays. (source: lemonde)

C’est le dernier coup de canif en date dans les relations entre la France et le Burkina Faso. Quatre agents français de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ont été arrêtés à Ouagadougou, le 1er décembre. Accusés d’espionnage, ils ont été mis en examen et transférés à la maison d’arrêt et de correction de la capitale burkinabée deux semaines plus tard. Cette interpellation rare dégrade encore un peu plus les relations entre les deux pays, qui n’ont cessé de s’envenimer depuis le putsch du capitaine Ibrahim Traoré, en septembre 2022.

L’affaire, révélée le 19 décembre par Jeune Afrique et confirmée au Monde de source diplomatique, embarrasse les autorités françaises, qui ont tenté à plusieurs reprises de dissuader le magazine panafricain de sortir l’information. Alors que les services de renseignement français font de la discrétion une doctrine, le Quai d’Orsay s’emploie depuis à minimiser l’incident.

Officiellement, la France considère que ces « fonctionnaires » qui étaient en possession de passeports diplomatiques et de visas étaient des « techniciens » présents au Burkina Faso pour « réaliser une opération de maintenance informatique au profit de l’ambassade de France ». Paris a rejeté les accusations d’espionnage et demandé le retour de son personnel « sans délai ».

« C’est extrêmement embarrassant »

« Nous ne sommes pas inquiets », confie un diplomate français, qui assure que les services de renseignement ont « l’habitude de gérer pareille difficulté ». Un observateur averti du milieu des renseignements estime au contraire que « si l’information est confirmée, c’est du jamais-vu. C’est extrêmement embarrassant et cela intervient alors que cela fait des années que le renseignement technique dans la région est défaillant ».

Leave a reply